Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Herscheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Herscheur   Lun 12 Nov - 6:22

« Il y a un survivant ! »

La foule accueille la nouvelle dans un mélange de soulagement et d’angoisse. Tous attendent de voir ressortir un mari, un père, un fils…

Coup de grisou.

Faible en intensité, l’explosion avait néanmoins secoué tout le coron, vidant les maisons, les bistrots, l’école. Le village entier s’était massé devant le carreau de fosse. On voulait savoir qui…

La direction avait donné l’ordre aux porions de procéder à l’appel. Il fallait déterminer rapidement l’endroit où lancer les recherches. Gagner du temps est crucial pour sauver des vies car dans les boyaux étroits l’air manque rapidement. Quelques mineurs happés par le nuage de poussière avaient été remontés, et propageaient la rumeur. Clarence défaillit en entendant son prénom. Le découvreur donnait souvent le nom de son épouse à une nouvelle veine de charbon. On savait quels gars étaient coincés au fond.

Peu d’éboulements, la mission de sauvetage fut rapide. Et un seul a survécu.

Tous ont à présent les yeux rivés sur la molette, au sommet du chevalement. Elle tourne, rapprochant inéluctablement le moment où on saura. Les familles espèrent chacune, secrètement, que le malheur les épargnera. Le câble s’enroule sur le touret, puis s’arrête. Les portes de la cage s’ouvrent. Mais comme les gueules noires se ressemblent, à cette distance, personne ne peut le reconnaître. Il ôte son casque. Apparaissent alors ses cheveux jaune pâle.

L’albinos.

Cris de désespoir des épouses brutalement devenues veuves. On les soutient, les relève quand c’est nécessaire, les porte parfois. Mais la foule ne se dissipe pas. Impossible de ne pas y penser. Deux accidents mortels en moins de 6 mois. Deux tragédies. Et chaque fois un seul ressort vivant, indemne :

Lui...

...que personne n’attend : Orphelin, sans famille, sans ami…

…détesté, craint, maudit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Herscheur   Mar 13 Nov - 16:54

Les volontaires commençaient à retirer les restes calcinés des malheureux qui avait subit l'explosion de plein fouet...
On tentait d'y reconnaître les siens, qui par un lambeau de tissu, qui par un quelconque bijou...
Les visages en larmes étaient presque résignés : la mort était souvent au fond du puit, plus que la fortune en tout cas...

Le vieux Piochard cracha par terre à la vue de l'albinos et lui décocha un regard mauvais...
Le filet de bave noir et la quinte de toux qui suivirent confirmait les dires du médecins selon lesquels la silicose en viendrait vite à bout...Pourtant aujourd'hui, c'était son fils qui été parti avant lui...


- C'est de la faute de c'te foutu bête là, hurla t'il la voix brisée par le desespoir a chaque fois qu'y passe, les gamins y restent et lui, il ressort comme de rien était.... Sale monstre ! Mocheté du démon !

Ramassa un morceau d'antracithe, il voulut le jeter au visage de l'homme mais sa belle fille le retint...
Pourtant un murmure approbateur circula dans la foule...C'était bien vrai que c't'e carne à la tête de lune portait la poisse...C'était pourtant vrai que lui seul remontait à la surface...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Re: Herscheur   Jeu 15 Nov - 20:25

Ligne droite du puit à l’estaminet. Entre les deux, la foule.

Tout le village est là, amassé, compact. Herscheur, impassible, marche d’un bon pas. En face, on serre les rangs, poings serrés pour mieux s’opposer à celui qui approche. Plus que quelques mètres. La nuée, telle un chat, fait le gros dos. La collision est imminente, inéluctable.

Plus tôt au fond, il était sorti de son refuge pour voir les corps désarticulés de ses collègues abatteurs écrasés sous les pierres et les étais.

Trop grand pour se déplacer avec aisance dans les petits boyaux, c’est aux berlines qu’il a d’abord démontré la vigueur de ses bras puissants. Puis il devint boiseur. Souvent, on complimentait son adresse et la qualité de son travail. Existait cependant une singularité intrigante : chaque galerie dans laquelle il oeuvrait possédait son « refuge ».

Il relâcha prestement la main sans vie d’un galibot lorsque s’abattirent sur lui les faisceaux de lumière. Les lampes des sauveteurs convergeaient toutes vers l’unique survivant.

D’abord un frisson venu du premier rang, puis le chahut, la peur. Les adultes reculent et poussent au mépris des enfants qu’on oublie, qu’on bouscule, qu’on piétine. Commencent les pleurs des gosses mains et genoux dans la boue. Pris aux jambes, certains perdent l’équilibre et se vautrent. Le groupe déterminé il y a quelques secondes encore, s’écarte à présent au passage de l’albinos qui ne ralentit pas, et progresse comme dans une bulle. Personne n’ose le toucher de peur d’attraper le malheur. Ces coroniers qui désertent la messe dominicale semblent à présent terrorisés par la superstition.

Traverser cette foule lui demandait un seul effort : dissimuler son sourire de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Re: Herscheur   Lun 19 Nov - 6:15

L’albinos attend, les mains à plat sur la crédence, quand le patron fait son entrée. Le petit homme d’ordinaire débonnaire porte aujourd’hui le masque de l’effroi. Il regagne prestement sa place derrière le comptoir. Il a l’avantage de l’estrade mais son unique client le domine encore d’une bonne tête. Inutile de commander. La première bière est bue d’un trait pour rincer la poussière de charbon. A peine posée sur le zinc, une seconde la remplace. Celle-là est lentement sirotée. Ainsi boivent les mineurs.

Dehors, la rumeur enfle et se mue en cris de haine. Tombent dans les flaques les frappes des pioches qu’on démanche. La porte s’ouvre à nouveau. Herscheur entend ce bruit sourd, ce son unique, comme un rugissement qui monte à l’intérieur de son être à la vitesse de la peur. Une main ferme lui empoigne l’encolure.

Il va dérouiller.

On le traîne à l’extérieur où l’attend la justice du peuple et là, tout s’enchaîne très vite. Un coup de poing le cueille au menton. Il s’effondre dans la boue. Les coups de pieds pleuvent sur son dos, ses épaules, son crâne. L’homme se roule en boule pour se protéger. Les femmes se mettent à hurler d’une voix suraiguë, comme des chats qui se battent la nuit. On se bouscule pour le frapper et c’est sa chance, ils se gênent les uns les autres. Dans un sursaut, l’instinct de survie lui donne les ressources pour se relever. Il prend appui contre le mur de briques et tente de percer la foule.

Un éclair. Dix centimètres d’acier au bout d’une poignée de bois sombre.

Un coup. Une lame plantée en plein ventre dans un bruit de ballon qui crève…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Herscheur   Mar 20 Nov - 2:27

Le sol semble se dérober sous les pieds du mineur...
Son dos râcle le mur sans qu'il ne puisse le sentir, sa main se couvre d'un sang, trop clair pour être sain, dont il ne sent pas la chaleur....
La foule haineuse devient masse compacte, noir comme le fond de la mine, les sons s'étouffent à mesure que la vie semble le quitter...

TAndis que le foule sans visage disparaît, le ciel se couvre d'une chappe verte et les arbres semblent se tordre de douleurs.
La masse hurlante d'assassin devient flaque de chair aux multiples visages, seul un être, une silhouette, haute et longiligne, semble exister...
Son visage est blanc et lisse, deux yeux ardents dans une masque sans orifice....Il fend la masse de chair comme si elle n'était que liquide et fixe l'homme mourant, sa main de lumière le soulève...

Et le hurlement de la foule revient, striant ses tympans tandis que l'air s'engouffre à nouveau dans les poumons de l'homme que l'on croyait battu à mort...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Re: Herscheur   Mer 21 Nov - 20:17

A plat ventre, ses doigts raclent le sol et se crispent, gonflant ses ongles de terre. Autour de lui, les gueules noires essoufflées, repues de violence et de haine le regardent agoniser. Feindre de mourir pour mettre fin au lynchage. Combien de temps pourra-t-il les duper ?

Au moins jusqu’aux stridulations des gendarmes, sifflets en bouche qui dissipent la foule. Depuis la grève de 50, une compagnie gardait en permanence l’exploitation.

Un mince fil de lumière entre ses paupières mouillées de sang et de larmes, deux uniformes bleus le soulèvent. Son corps entier n’est plus qu’un tas de viande qui palpite, attendri par les coups, insensible. Il devine plus qu’il ne sent ses bras posés sur les épaules des hommes qui l’entourent. Entre ses pieds qui traînent, il voit défiler le sol et le couteau.

Sa forme, son manche, tout lui est familier. Bien des fois au fond, il l’avait vu sorti à l’heure du briquet :

« Piochard ! Piochard… vieille ordure… »

Puis lui reviennent les images de vision qui tangue, de temps suspendu, de chaude lumière. L’ombre était revenue du fond de ses souvenir d’enfant pour le sauver, à nouveau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Herscheur   Dim 25 Nov - 18:58

Le ruisselement des linges humide au dessus du baquet d'eau réveilla le mineur...
Sur la table de bois recourverte d'une toile sanglante ses yeux s'ouvrirent sur un plafond craquelé d'humidité où lezardait de grandes strie noirâtres.

En tournant la tête, il s'aperçu de la tablette sur laquelle reposait le petit recipient en étain.
A l'intérieur, pince, ciseaux de chirurgie et même fil de suture...
Pourtant, le matériel n'avait pas l'air d'avoir servi.

La chemise du mineur était défaite, ses doigts caressèrent avec inquiétude son ventre, où se trouvait la plaie béante quelque temps auparavant...
Ses doigts glissèrent sur une peau lisse et sans traces.

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Re: Herscheur   Lun 26 Nov - 23:52

Evasion.

Sous la table flotte une douce lumière. L’alcôve, où filtre le soleil à travers le drap blanc, ressemble au tombeau d’une vierge. Il dort, le visage déformé par un rictus. Sa nuque baigne dans une marre de sang qui s’étale et auréole à présent l’autel. Chuintement imperceptible de son pouls, le Docteur Baudel meure, un scalpel échappé du récipient en étain à travers la gorge.

Battements à tout rompre de son pouls, Herscheur s’enfuit, courant à toutes jambes à travers la campagne. Ce village qu’il quitte, il ne devait plus jamais le revoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Herscheur   Mar 27 Nov - 2:24

Les doigts d'Herscheur encore teintés de sang poussèrent les portes de bois...
Le wagon destiné à transporter le charbon s'ouvrit sans difficulté.
Sa destination ? Il l'ignorait...Paris sans doute.

La locomotive hurla dans la nuit et le mineur s'assoupit sur le tas d'anthracite...
Ses rêves le menèrent au portes de la mines...Les corps dechiquetés par l'explosion gisaient sur le sol, tandis qu'un médecin les examinait...
Lorsque le soigneur se retourna, ses yeux ses teintèrent de rouge et le sang coula à flot de ses yeux...Un scalpel était fiché profondément dans sa gorge...

Le mineur se reveilla en sursaut....
Une silhouette était assise sur la tas de charbon et semblait le regarder fixement...


- On fait la belle, mon grand ? ricana la forme sombre

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herscheur



Nombre de messages : 10
Age : 39
Date d'inscription : 11/11/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur:
Santé physique:

MessageSujet: Re: Herscheur   Sam 7 Juin - 2:43

Un sursaut, l’angoisse d’être découvert, il s’attend à trouver devant lui une patrouille de gendarmes, mais ses yeux ne rencontrent dans l’obscurité du wagon qu’une silhouette sombre. Un rire. Pas sûr qu’il faille être rassuré. Au moins l’hostilité n’est pas marquée. Et puis, endormi il faisait une proie facile, s’il n’a pas encore subit d’attaque, sans doute ne viendra-t-elle jamais.

Un rayon de lune filtre par l’entrebâillement de la porte et barre les jambes de l’étranger.


*Des bottes...*

...alors que lui a les pieds nus, ensanglantés par une course éperdue à travers la campagne.

Le premier debout aura l’avantage. Herscheur le sait. Tranquillement il se lève et fait quelques pas. Planté dans le tas de charbon, un objet familier, il s’en empare. En un tournemain, la pelle fend l’air dans une volte et se fige à l’horizontale. Parfait prolongement du bras du mineur qui d’un œil, apprécie la rectitude du manche :


"Toute ma vie j’ai eu cet outil dans les mains." Dit-il dans un sourire, puis se tournant vers l’autre : "Souhaites-tu que je te montre comment bien s’en servir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezéchiel



Nombre de messages : 26
Age : 35
Date d'inscription : 11/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Herscheur   Jeu 4 Sep - 19:34

La silhouette ne bougea pas d'un cil et se contenta de hausser les épaules...

- Pelletée après pelletée tout le monde creuse sa tombe...Tu veux me fendre le crâne c'est ça ?

Le doigt toucha le fil de la pelle et lança une chiquenaude qui fit tinter le métal

- Curieux ce besoin pour les tueurs comme toi de tout faire pour agraver leur situation, mmmh... Pourtant...pourtant tu as une chance, fiston... T'veux la connaître ou tu préfère que la Sûreté te colle sous la bascule à Charlot à la sortie du train ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herscheur   Aujourd'hui à 21:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Herscheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Récits libres :: Aventures personnelles-
Sauter vers: