Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Syberia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hurañ
Zouave Exploité à la Manutention
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 32
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Syberia   Mer 5 Mar - 1:02

SYBERIA VERSION 2




Aujourd’hui, que devient la ville maudite, créée jadis par deux vampires, dont les personnalités différaient autant que leur apparence, mais qu’une amitié sans faille avait réunie ? Savez-vous comment la ville fut créée ? Connaissez-vous son histoire, depuis sa fondation ? Non ? Comblons donc cette lacune impardonnable, nous allons vous conter l’histoire de Syberia, dite la maléfique.

Non, nous n’allons pas perdre un temps précieux à vous résumer toutes ces années, où créatures maudites ou damnées vécurent en harmonie, réussirent, au prix de quelques vies insignifiantes, à survivre et à faire de Syberia ce qu’elle est maintenant, une ville prospère et convoitée par bon nombre de mauvaises âmes en quête d’exactions.

Nous nous contenterons de vous dire que les bohémiens, qui pensaient pouvoir reprendre un jour le contrôle de la région, reposent en paix dans quelques estomacs, et que leur sang coule dans quelques veines. Nous nous contenterons de vous dire que la Fondation Erra, et sa bande d’incapables, reposent eux aussi en paix, mais nous ne vous dirons pas où : ce serait dévoiler un secret trop bien gardé, et nous mettrait en danger, au cas où il resterait quelques rats de bibliothèque encore vivants en ce bas monde, et dont la curiosité serait piquée par ce récit. Vous ne voudriez tout de même pas que nous sacrifiions encore des vies humaines, tout de même ? Puisque nous vivons en paix, toutes castes confondues, qu’ils nous laissent donc faire, leurs moutons seront mieux gardés. Quant à nous observer… ils se nourrissent d’une gageure, d’une illusion, d’un oasis en plein désert !

Vous ne nous croirez peut être pas, mais Syberia se porte à merveilles ! La ville a prospéré au-delà de toutes espérances, une cohorte de créatures, toutes plus maudites les unes que les autres vivent en parfaite harmonie, que demander de plus ? Oui, bon, il y a bien ces quelques hommes étranges, que nous avons nommées « Les Ombres »… ce sont des mortels, oui, et alors ?! Tant qu’ils nous fournissent en denrées diverses et variées, nous fermons les yeux.

Ainsi vit Syberia…

Ainsi vit Syberia ? Ne vouliez-vous pas dire : « Ainsi vivait, Syberia ? »
Pourquoi ? Cette question ! Mais enfin, un peu de logique, que diable ! Depuis quand, quelles que soient les créatures, les religions, ou bien encore les intérêts de la nature humaine, se contenteraient d’une vie aussi insipide que celle vécue actuellement par ses habitants ? C’est tout bonnement une utopie. Une utopie à laquelle, jadis, deux vampires millénaires ont cru, mais qui, aujourd’hui, est remise en question.

Par qui… Quand… Comment…

C’est à vous de le découvrir. Si vous avez toutefois assez de courage pour venir vivre en Syberia, dite la Maléfique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
Hurañ
Zouave Exploité à la Manutention
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 32
Date d'inscription : 31/01/2008

MessageSujet: Re: Syberia   Mer 5 Mar - 1:02




Ah ! Un refuge pour ceux qu’on nomme les maudits, et dire que certains ont été assez naïfs pour y croire ! Comme si des créatures que tout oppose étaient faites pour vivre ensemble… ces deux paires de canines ont été bien stupides ! De plus, la présence de nos frères et cousins ne les ont même pas interpelés… La présence de la Neuvième Porte non plus d’ailleurs. C’en était presque trop facile, mais il faut dire que « Gordon » a bien joué son coup et ce, dés le début de la partie. Le plus dur a été de décider de la façon dont ce petit monde devait s’effondrer, et ça n’a pris qu’une petite poignée d’années. A peine.

En guise d’échauffement, il suffisait de priver les plus unis de leur lieu de rassemblement, histoire que le jeu reste intéressant et ne se finisse pas trop vite. Ensuite, c’était chacun son tour. Un manoir par ci (il était moche de toute manière), une base de la milice par là (je parie qu’ils ne l’ont pas vu venir celle-là), pour finir par sécher ce vieil Yggdrasil. Une succession de coups gagnants avant l’apothéose : un magnifique volcan, parfaitement circulaire, juste sous le dortoir des parasites.
L’idée d’utiliser les éléments n’était pas de moi, mais je dois avouer que finalement, elle n’était pas si mauvaise. Un peu tape-à-l’œil, certes mais ça ajoutait au scénario alors le concile a choisi cette tactique. Il fallait marquer les esprits, frapper fort pour désorienter l’adversaire. Il ne reste désormais qu’à attendre qu’il s’écroule.

Pour les humains et leur "mafia", tapez 1. S’ils ne sont pas capables de projet de si grande envergure, ceux qui attendaient le premier prétexte pour les chasser de « leurs » terres s’en donnent à cœur-joie.

Pour les sorciers, tapez 2. Quand on se targue de maîtriser les éléments et la Nature, ça finit par vous retomber dessus !

Pour les p’tits loups, tapez 3. A force de vivre à l’écart, dans leur petit clan hermétique, ils ne se sont pas attirés la sympathie des autres mutants. Et quand on se souvient de leur démonstration au monastère, on sait qu’ils sont capables de tout désormais.

Pour les vampires, tapez 4. Personne ne sait trop pourquoi on les soupçonne, à moins que ça ne soit leur comportement qui agace, mais ils sont tout de même en bonne place dans le top5 des bêtes à abattre à Syberia. C’est d’ailleurs le sujet d’une blague ici-bas, je vous la raconterai plus tard.

Pour les démons, tapez 5. Certains savent tout de même que nous sommes les seuls capables d’un plan si brillant. Ils ont beau tenter de convaincre tout le monde que ça ne peut être que nous, nous n’avons aucun intérêt à détruire une ville reculée de tout... (Je crois que c’est ce qui leur fait peur, nous n’avons pas besoin de voir un quelconque intérêt dans ce que nous faisons, ou pas.)

Une chose est sure en tout cas, tout ça n’est pas « naturel », et nos petites bêtes, privées de leur petit foyer bien à eux sont, comment dire… "Sur les dents" et les rues de la cité maudite ne sont plus sures. C’en est enfin fini de toute cette mièvrerie, que la fête commence !

Depuis nos écrans de contrôle, installés dans un endroit que nul ne pourra trouver, nous observons, nous nous gorgeons de leurs cris et de leurs larmes. C’est jouissif, enfin une contrée digne de ce nom, digne de nos personnalités : que pouvons nous demander de plus que du chaos, des cris de souffrances, de colère, et des larmes de frustration ? Et bien un peu plus de destruction, voilà tout !

Que voulez vous, c’est bien beau d’avoir réussi à faire trembler leur tendre Gaïa, au point de contempler leurs chers bâtiments tomber comme des châteaux de cartes, comme si la chaleur de notre souffle les avaient caressé. Il manque un léger détail, à ce plan bien huilé : nous manquons encore un peu d’amusement. Joignons l’utile à l’agréable, et passons à l’acte final de cette pièce tragique : notre porte. Ah parce que vous pensiez qu’elle resterait ouverte ? Et quoi encore, vous ne vouliez tout de même pas qu’un panneau indicateur, destiné aux touristes qu’ils sont, leur dire "Pour les enfers, c’est par là. Entrée gratuite". Confortablement installé derrière nos écrans de contrôle, nous avons décidé de la refermer, que ça vous plaise ou pas. Ca ressemblera à un courant d’air, tiens, bonne idée ça.

Pour la porte, nous tapons 6 : un grincement, un souffle chaud et… oups, nous n’avons pas le temps de finir, elle s’anime d’une vie propre, et se referme un peu trop fort !
Quel joli feu d’artifice, je suis sûr que tous le voient dans leur ciel déjà rougeoyant des dégâts précédents. Babel Street n’est plus que cendres et poussières, la bibliothèque est un bon vecteur d’incendie, avec toutes leurs vielles paperasseries. La coulée incandescente achèvera notre œuvre, grande, belle, magnifique, splendide, génialissime… allez, j’ai assez donné de détails, maintenant, contemplons, et laissons les recoller leurs morceaux. Si toutefois nos confrères encore en ville leur en laisse l’occasion !

Et il ne reste que poussières…


>> Syberia <<


Administration


Dorénavant toutes les infos utiles sont consultables directement sur Le site

Equipe et Statistiques

Fondatrice et Admin. : Pandora
Admins : Aethan, Leïla, Outre Tombe (compte commun)
Modérateurs : Aaron, Cali, Emma, Kallaghan, Lia et Lilia

Nombre d'utilisateurs : 95 (Après suppression des comptes inactifs)
Nombre de messages : 16991
Date d'ouverture du forum : 17 avril 2006

Nous recherchons

- Des habitants pour la Louisiane
- Des membres pour les Ombres de Syberia (mafia)
- Des membres pour la milice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirie.forumsactifs.net/portal.htm
 
Syberia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SYBERIA I, II, et III (jeux vidéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: