Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hôtel de la Rue Royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Hôtel de la Rue Royale   Ven 9 Jan - 16:33

Après le voyage en fiacre où Blanche n'avait pas desserré les lèvres une seule fois, les deux jeunes femmes descendirent du marchepied pour entendre les hurlements de la mère d'Eléonor, réclamer en anglais un exorcisme, et les paroles timorée d'un médecin tentant vainement de la reconforter....

Le petit vestibule était dans un état lamentable et toutes les domestiques de la maison étaient attroupées devant la porte qui conduisaient au salon, tentant mi effrayées-mi curieuse, d'entendre ce que se passait de l'autre coté de la cloison...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Rosebury



Nombre de messages : 13
Age : 42
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendue
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Sam 10 Jan - 20:45

Eleanor trouvait que le fiacre n’allait pas assez vite à son goût, et une éternité était passée semblait il, avant qu’elle puisse entrer dans l’hotel particulier que sa famille avait loué . L’entrée ressemblait à un champs de bataille, et Eleanor se mordit les lèvres . Des cris démentiels venaient du salon, et Eleanor reconnut à peine la voix voilée de sa mère . C’était pire, bien pire qu’avant . Eleanor se sentit bien incapable de calmer une telle folie, surtout qu’une voix étouffée, du médecin, probablement, lui parvenait à peine . Si lui n’y arrivait pas, alors qu’il était homme de l’art, que pouvait y faire une frêle jeune fille ?

*Il n’y a que moi, de toute façon … Je n’ai pas le choix . Que ferait Père, ou Robert, en cette circonstance ? Ils ne se laissent démonter par rien, mais ce sont des hommes, eux, quoi de plus naturel ?
Seigneur Dieu, donnez moi la force et la volonté de calmer Mère… Je n’ai que vous comme recours… Entendez ma prière !* pensa Eleanor en fermant les yeux .

Quand elle les rouvrit, c’était chargé d’une résolution nouvelle . Allons, du courage ! Relevant le menton, elle traversa à pas vifs le vestibule, et dit aux domestiques massés devant la porte du salon :


N’avez vous rien d’autres à faire, que bailler aux corneilles ? J’exige que vous soyez à votre travail, immédiatement !

Sa voix, habituellement si douce était aussi tranchante que l’acier . Si certains domestiques connaissaient Sir Rosebury, ils pourraient entendre certaines de ses inflexions dans la voix de sa fille .
Eleanor ouvrit la porte à toute volée, la mine sombre et les lèvres pincées .


Quel est ce charivari ? Ne puis je pas prendre l’air dans un parc, sans que cela provoque une révolution ?

Eleanor n’en revenait pas elle même d’avoir pu parler d’un ton si sec, et d’avoir osé dire de telles paroles . Jamais, elle ne s’était permise de propos aussi durs envers quiconque . Au fond, elle sentait monter une colère légitime : celle de devoir supporter une situation aussi dramatique, alors qu’elle était si démunie . Ce n’était pas le moment d’éprouver du remords d’être si dure . Elle promit silencieusement au Créateur de faire de longues prières afin de se faire pardonner son attitude présente et celle qui allait venir . Elle était la fille d’ Andrew Rosebury, armateur et commerçant impitoyable, ne supportant aucune faiblesse, aussi bien chez lui que chez les autres . Elle se devait d’être aussi résolue que lui .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Lun 12 Jan - 1:11

Les cris cessèrent immédiatement à la voix déterminée de la jeune fille, immobile et superbe, foudroyant du regard le désordre laissé dans le salon.
Les domestiques d'une seule personne retournèrent à leur occupation et la mère d'Eleonore, en chemise de nuit et coiffure ébouriffée la fixa d'un regard creux, comme droguée...
Le médecin, le Docteur Remi, eût peine à la retenir alors qu'elle s'évanouissait...
Il la reposa doucement sur le réquamier , constatant que son état de santé était bon, puis se tourna vers sa fille, toujours figée...


- Mademoiselle, je ne puis que vous remercier de votre intervention.
L'état de Madame votre mère empire semble t-il et les inhalations que je lui avaient prescrites pour calmer ses montées d'anxiété ne semblent plus faire effet...
J'ai bien quelques solution mais...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Rosebury



Nombre de messages : 13
Age : 42
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendue
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Jeu 15 Jan - 23:57

Le salon était dans un état indescriptible: les meubles renversés, les vases brisés au sol, certains morceaux de la tapisserie arrachés . Le pire était l'expression creuse et inhabitée de sa mère . Eleanor éprouva une folle envie de se précipiter vers sa mère et de la prendre dans ses bras . Elle se raidit, luttant contre la compassion qui la traversait . Eleanor avait bien trop peur de perdre sa fragile emprise sur les événements . Quoi qu'il arrivait, c'est elle qui déciderait .

Le jeune médecin lui adressa quelques mots bien peu encourageants . Eleanor, toujours digne, avança vers le récamier où reposait sa mère, et se pencha vers elle pour déposer un baiser léger sur son front . Puis, elle se retourna vers le médecin, et dit d'une voix calme et contrôlée :


Des inhalations, dîtes vous ? Quelles sont elles, exactement ? Ma Mère a toujours pris du laudanum et cela lui a assez bien réussi, jusqu'à présent .
Que s'est il passé ? Et quelles solutions préconisez vous ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx



Nombre de messages : 236
Age : 50
Date d'inscription : 12/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Gardien de destinée
Etat de frayeur: Muhahaha.
Santé physique: Ca va et vous ?

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Mar 20 Jan - 18:54

Le médecin afficha une mine contrite et lança un regard de biais sur la mère d'Eléanor et sur la domestique qui s'empressait de lui éponger le front.

- Il serait peut-être bon que nous en parlions en privé, murmura-t-il à l'adresse de la jeune anglaise, appuyant sa proposition d'un regard soutenu.

Visibliment, il pensait préférable que seule Eléanor entende ce qu'il avait à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Rosebury



Nombre de messages : 13
Age : 42
Date d'inscription : 03/11/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendue
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Ven 23 Jan - 1:48

Le médecin paraissait trés embarassé, pour une obscure raison . Eleanor haussa un délicat sourcils . Qu'est ce qui pouvait y avoir de pire que la crise de folie dont venait de faire preuve sa mère ? Eleanor sentit la peur monter en elle, et s'astreint à la juguler fermement . Elle inspira un bon coup .

A votre convenance, allons dans le petit salon, voulez vous ?

Eleanor passa devant le médecin pour le conduire, non loin du salon principal, dans une petite pièce lumineuse, qui donnait sur le jardin de l'hotel particulier . La pièce était incroyablement rangée et respirait la sérénité, en contraste total avec le fouillis qui régnait dans le grand salon . Eleanor, attentive à la bienséance, laissa la porte ouverte, afin que l'on ne la soupçonne pas d'avoir une attitude débauchée, avec le médecin de sa mère . Elle s'assit sur le bord d'un fauteuil, tendu de tissu fleuri vert pâle, et se tint, là, bien droite, ses pieds ramenés sous son fauteuil, les mains posées sur ses genous, l'image parfaite de la demoiselle de bonne famille . Elle attendit les explications qui s'imposaient .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx



Nombre de messages : 236
Age : 50
Date d'inscription : 12/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Gardien de destinée
Etat de frayeur: Muhahaha.
Santé physique: Ca va et vous ?

MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Dim 25 Jan - 18:32

Le médecin s'asseoit sur le sofa le plus proche du fauteuil où s'est installé Eléanor. Son visage, fermé, inquiète quelque peu la jeune Anglaise.

Il toussote un peu, mais pourtant il ne semble pas mal à l'aise. Ce serait plutôt comme s'il reprenait un rôle trop de fois déjà endossé. Un docteur n'annonce pas que de bonnes nouvelles...

"Sachez, pour commencer, que la foulure de votre mère se rétabliera bien vite, ce qui est en soit un point positif. Malheureusement, je ne peux en dire de même de son esprit."

Il ménage une pose, pour laisser à son interlocutrice le temps de se préparer à ce qu'il va dire.

"En effet, je ne vous apprendrai rien, je pense, en précisant que ses crises se font de plus en plus violentes et de plus en plus rapprochées. Le laudanum calme les symptômes, mais pas la source du mal. Et ce mal semble prendre de plus en plus d'ascendance sur votre mère..."

Il se tait encore quelques secondes, attendant le hochement de tête qui lui fera comprendre que la jeune femme assimile les faits... Puis il reprend :

"Ce qui m'inquiète, c'est que ces crises la mettent en danger. Le fait qu'elle se foule la cheville en est une preuve mais ce n'est qu'un début. Je crains que cela ne s'empire avec le temps. Je crains qu'elle ne commette un acte... un acte irréversible, pour dire la vérité."

Cette fois-ci, il ne prend pas la peine de faire une pose. Lorsqu'il prononce la dernière phrase, il ne semble plus vraiment regarder Eleanor, comme sachant déjà la peine, l'horreur ou la colère qui s'y dessine déjà....

"Aussi je pense que, pour son bien, il serait souhaitable que je puisse veiller sur elle de manière permanente. Je pense qu'il serait souhaitable qu'on l'amène au Centre Hospitalier de Saint-Anne, le temps que nous puissions vraiment comprendre la source du mal, et l'éradiquer. Ainsi, votre mère ira mieux, et ne sera plus un danger pour elle-même comme, inévitablement, elle le sera."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hôtel de la Rue Royale   Aujourd'hui à 7:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Hôtel de la Rue Royale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» |G.Royale|
» Une fleur de Lys pour l'Allumeuse Royale
» [Lieu] La Feuille Royale
» Chantier naval de la Marine Royale
» Condra de Yisien [Amirale de la Marine Royale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: