Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Scenario I : Dans les rues de paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Scenario I : Dans les rues de paris   Mar 17 Juil - 2:02

Lucien avait recueilli avec soin le carton à dessin de Gilda et semblait rassurée quand à son état.
S'il n'était guère convenable de ramener la jeune femme chez lui, il pourrait facilement trouver un hôtel cossu dans son quartier...

La peur était monté en lui comme une flèche, surtout après avoir croisé cette curieuse jeune femme au dehors, longiligne et pale comme un spectre...

Le coche filait à toute allure, envoyant des gerbes d'eau sur les trottoirs aux alentours...Les rues mal éclairées laissaient transparaitre des lueurs spectrales à son passage...
Soudain, un choc et un hurlement effroyable...Les chevaux s'ébrouèrent et le fiacre vacilla un instant....


- Sainte mère de dieu ! hurla le cocher, qui tentait péniblement de calmer ses chevaux, je crois bien que j'ai renversé quelqu'un...

Le tonnerre zebra le ciel une nouvelle fois et le sol pavé où ruisselait l'eau de pluie se couvrit d'un liquide plus sombre, épais comme la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mar 17 Juil - 21:36

Gilda était assise dans le coche vacsillant comme un équilibriste sur un fil. Elle avait posé sa tête sur l'épaule de Lucien, doux soutien en cet instant. Soudain, le cocher stoppa brusquement les chevaux en criant.

Que se passe-t-il ? murmura la jeune femme en se redressant tout à cas. Avons-nous renversé quelqu'un ?

La jeune femme était pâle mais semblait se sentir un peu mieux. Lucien et elle passèrent la tête à travers la fenêtre du fiacre, mais il était difficile d'apercevoir quoi que ce soit sous ces torrents d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mar 17 Juil - 23:57

Lucien sortit rapidement de la calèche pour porter assistance au cocher...

- J'l'ai pas vu nom de dieu, j'ai rien vu venir ... hurlait il sans cesse.

Lucien se pencha vers l'homme au sol...Un mare de sang eclaboussait les pavé et son étrange tunique de toile grossière, aux manches démesurément longue...Le choc lui avait vraisemblablement brisé les côtes et son crâne rasé saignait abondamment...

Le professeur d'université lui souleva délicatement la tête, rougit par le sang...


- Vous m'entendez ? Vous m'entendez? Est ce que vous pouvez parler, s'enquit il affolé...

L'homme parvenait à peine à articuler quelque mots...Ses bras tentèrent en vain d'enserrer Lucien et puis poussa un hurlement inhumain....


QUI SUIS JE ?

Quelques instant plus tard, les yeux toujours ouverts, fixés sur Lucien, il poussa son dernier soupir....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mer 18 Juil - 0:14

Voyant Lucien sortir du fiacre sous cette pluie battante, la jeune femme passa sa tête par l'ouverture de la portière pour voir l'homme qui avait été renversé. Elle l'entendit hurler. Les mots qu'il prononça glacèrent le sang de Gilda.

Lucien, remontez vite ! Vous allez attraper la mort !

Finalement, la jeune peintre descendit elle-même du fiacre, son châle en guise de maigre protection sur sa tête et rejoignit le professeur.

Il... est mort... Pauvre homme. Que voulaient dire ces mots ? Il faut le porter à l'hôpital.

Le cocher aida Lucien à porter l'homme dans le fiacre, et bien que cette idée répulsât quelque peu Gilda, elle les aida à le couvrir de son châle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mer 18 Juil - 1:40

Lucien était resté deux bonnes minutes sans expression à fixer le cadavre qu'il tenait dans les bras...
Pendant un instant, on eu cru qu'une mince silhouette de brume l'eut entouré avant de se confondre dans la pluie battante...
Sans un mot, il saisit le corps d'un air froid et le monta à bord...
Son regard inexpressif avait quelque chose d'effrayant et ses traits étaient plus tirés que jamais...

Sur la banquette, le châle qui recouvrait le visage du mort tresautait de temps à autre au cahots du fiacre...La main du mort, toujours prisonnière des grandes manches de la camisole, glissa vers le plancher, provoquant un tintement étrange...
Au sol, des morceaux de verre scintillaient à la lumière des lanternes du coche...
Lucien fixa les bouts transparents sans les voir , tandis qu'il se massait régulièrement les tempes avec nervosité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mer 18 Juil - 22:09

Gilda fixa ls bouts de verre tombés de la manche de l'homme. Qu'était-ce ? Elle voyait bien que Lucien aussi était épuisé. Elle se pencha pour en saisir un mais se coupa le doigt.

Aïe !

Elle porta son doigt à sa bouche. Mais la plaie n'était pas profonde. Le tressautement du fiacre avait provoqué la coupure. Voyant le jeune professeur se masser les tempes, Gilda lâcha son index et appliqua ses deux pousses sur les tempes de Lucien, en massant en rond.

C'est ma grand'mère qui me l'a appris. Cela calme tous les maux, disait-elle.

Le fiacre s'arrêta enfin devant l'hôpital Saint-Anne.

On est arrivé, m'sieur, s'exclama le cocher.

Gilda retira ses pouces des temps de Lucien et plongea son regard dans le sien.


Emmenons ce pauvre homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Mer 18 Juil - 22:14

Lucien jeta à peine un regard à la jeune femme et accompli presque mécaniquement sa besogne.
L'infirmiere de l'hopital publique tressailli en voyant le corps et demanda à Lucien de signer le registre.
Celui ci hésita quelques instant, sa main se crispa sur la plume, puis ses yeux vitreux se plongèrent dans ceux de l'infirmière...
Il se tourna vers Gilda et lui dit simplement:


- Mademoiselle, je ne me sens pas très bien...Vous..Vous pourriez signer à ma place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 1:11

Surprise de la demande, et de l'attitude de Gard, Gilda fut quelque peu destabilisée par cette demande.

Comment donc ? Je... est-ce bien à moi de faire cela ?

Mais Lucien n'avait vraiment pas l'air bien. Décidemment, la soirée se finissait très mal. A contre-coeur, Gilda signa pourtant, après avoir relu les causes de décès de l'homme sur le registre.

"Décédé des suite d'un accident de voiture, rue..."

Ensuite, elle se tourna vers le professeur.


Rentrons à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 11:24

Traînant les pieds, Lucien Gard semblait frissonner...
Il n'avait pas jeté un coup d'oeil à Gilda depuis le début du voyage...
Au moment de donner l'adresse au cocher pour rentrer chez lui, il avait hésité, longtemps, avant de donner une réponse..


- Vous allez dormir chez moi, Mademoiselle...

Son ton avait changé, il été glacial et presque inhumain...
De temps à autre son visage se crispait, comme s'il avait été en proies à d'importantes douleurs...
Des cernes béantes venaient d'apparaitre sur son visage desormais plus pâle qu'un linceul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 13:47

Chez lui ? Gilda hésitait à accepter cette offre. Lucien était soudainement devenu froid et distant. Il n'avait plus rien de son enthousiasme de l'après-midi. Il semblait érinté et bouleversé, semblait-il, par la mort du mendiant.

Dans le fiacre, pas un mot n'était échangé et Gilda se sentait extrêmement mal à l'aise. Prenant de nouveau son porte-dessins dans ses bras, comme une protection rassurante, elle se dit que la soirée ne pouvait pas plus mal finir...

Au bout de plusieurs minutes, le fiacre s'arrêta enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 13:58

Lucien déscendit les marches du coche avec difficulté, son dos semblait se voûter à mesure qu'il avançait...
Il chercha en vain les clés de la porte cochère de sa demeure, avant de s'apercevoir qu'il s'était trompé...
Il avança deux portes plus loin dans la rue, puis rentra....
Le porche obscur les protégeait du vent tandis que Gard ouvrait la petite porte vitrée qui conduisait aux escaliers...
S'aggripant avec force à la rampe, il fît signe à Gilda de monter...

L'appartement était cossu est plutôt bien entretenu, mais chaque meuble était encombré d'un nombre fabuleux de livre en tout genre, traitant de nombreux sujets, essentiellement littéraires...
Se tenant au coté, comme un vieillard malade, Lucien alluma fébrilement la petite lampe à pétrole de son bureau et une douce lumière se répandit dans le salon


- Je...Je vais me passer un peu d'eau sur le visage...Installez vous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 15:25

La demeure de Lucien Gard semblait confortable et bien meublée. Mais pour l'instant, Gilda ne s'attarda pas à la garçonnière du professeur, mais plutôt à son état. Il était aussi mal en point qu'un homme atteint de quelque maladie.

Puis-je faire quelque chose pour vous ?demanda-t-elle en contemplant quelques titres d'ouvrages

Elle posa son porte-dessins contre une commode, n'osant encore s'asseoir.


Dernière édition par le Jeu 19 Juil - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 15:34

Lucien répondit par un hochement de tête négatif. Son visage pathétique semblait avoir vieilli d'une dizaine d'années en l'espace d'une heure...
Il tourna le loquet du cabinet de toilette...
Dehors la pluie semblait s'être adoucie et un vent humide poussa la fenêtre laissée négligeament entrouverte du salon...
Les rideaux flottèrent légèrement au dessus du gueridon et firent chuter le porte dessin...Une esquisse en sorti, un travail inachevé représentant la tête d'un homme dont le visage n'avait pas encore été crayonné...

Derrière la porte close, des gémissement entrecoupés de sanglots brisèrent timidement le silence de la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 16:27

Alors que Gilda avait saisi l'un des livres pour en feuilleter les pages, le vent avait renversé son porte-dessin et fait s'échapper une esquisse. Laz jeune femme posa l'ouvrage et ramassa le dessin.

Encore toi, murmura-t-elle en repensant à l'homme sans visage qu'elle avait dessiné en retrait, derrière le professeur Josse. Une étrange sensation de doute et d'inquiétude l'envahit. Ce personnage n'avait jamais pu trouver de visage sous son trait de crayon. Pourtant Gilda avait le pinceau et le fusin faciles et n'était que rarement en manque d'inspiration. Mais ce portrait-ci, était bien différent des autres. Comme... mystique.

Mais de faibles sanglots la détournèrent de son esquisse qu'elle rangea. Doucement, elle s'approcha de la porte du cabinet de toilette, dans lequel le jeune professeur s'était enfermé.


Lucien ? Tout va bien ?

Pas de réponse.

Lucien ? Puis-je entrer ? Je m'inquiète pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 18:19

- NON...NON...N'OUVREZ PAS....N'OUVREZ...

La voix de Lucien avait changée, elle était pourtant familière à Gilda...
Le vent dehors avait repris et faisait claquer la fenêtre frénétiquement, une pile de livre se reversa dans un bruit sourd...

Le bruit d'un corps tombant sur le sol fut la seule réponse qu'obtenu la jeune artiste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Jeu 19 Juil - 21:04

Lucien ! Lucien ! LUCIEN ! OUVREZ JE VOUS EN PRIE !

Gilda tambourina frénétiquement contre la porte, mais sans succès. Le silence qui avait suivi le bruit de chute confirmait bien la crainte de la jeune femme. Le jeune professeur venait sans doute de faire un malaise et de s'évanouir. Mais la porte était fermée à clef et Gilda ne savait qui prévenir.

Epouvantée, elle se mit à tourner en rond dans le salon, cherchant une solution pour sortir Lucien de là.


Calme-toi, calme-toi, Gilda et trouve une solution. Mais quoi ? quoi ? Il faut prévenir les voisins !

Gilda retourna à la porte du cabinet de toilette et cria à travers la porte :

Ne vous en faites pas, je vais chercher de l'aide. Je reviens vite !

La jeune femme courut dans la cage d'escalier du petit immeuble et descendit au premier entre-sol. Là, elle tambourina à une porte. Mais personne ne vint lui ouvrir. Alors elle descendit encore, et encore. Son agitation et ses cris finirent par alerter quelques voisins qui pointèrent le bout de leur nez à la porte. Gilda, elle, avait déjà dévalé la cage d'escaliers, ses jupe et jupons relevés jusqu'à mi mollets pour ne pas tomber, et frappait déjà à la porte du concierge.

Ouvrez ! Ouvrez, je vous en prie. M. Gard viens de faire un malaise et il est enfermé dans... il est enfermé à clef, je ne peux pas ouvrir la porte.

A moitié endormi, un homme d'une cinquantaine d'années, à la mine grise et en robe de chambre sortit de sa conciergerie. Il eut l'air surpris en voyant Gilda, se demandant ce qu'une jeune femme de son âge, apparemment non mariée, pouvait bien fabriquer chez un célibataire comme le professeur Gard.
Que dites-vous ? M. Gard a eu un malaise ? Le petit professeur du 3è ?

Oui, oui ! Aidez-moi, je vous en prie.

Je m'habille tout de suite et je vais chercher mes outils.

Non, non ! Pas le temps de vous habiller, c'est peut-être grave !

Mais face au concierge qui retournait déjà dans sa chambre, Gilda préféra remonter chez Lucien et avala les marches trois à trois, se tordant deux fois la cheville à cause de ses bottines. Mais elle n'en avait cure.

Une fois de retour dans l'appartement, elle se précipita à la porte du cabinet de toilette.


Lucien c'est moi ! Vous m'entendez ? Répondez-moi si vous pouvez. Lucien ?

Pas de réponse...

Gilda était paniquée. Elle se mit à chercher autour d'elle un objet qui pourrait l'aider à ouvrir la porte. Elle se mit d'abord en quête des clefs, mais dut vite y renoncer, puis retourna dans le salon.


Réfléchis, réfléchis.

Réfléchir ? Oui, mais que faire ? Elle jeta un coup d'oeil dans la cage d'escaliers pour voir si le concierge arrivait. Rien. Alors elle se mit à farfouiller sur les commodes et les tables du petit salon, puis se prit les pieds contre son porte-dessins et tomba à plat ventre sur le tapis de la salle.

Nom de **** !

Rougissant elle-même de ce juron, elle ramassa le porte-dessin, quand elle vit une aquarelle représentant une scène familiale devant la cheminée. Son père, sa mère et elle se trouvaient réunis autour du foyer, et le professeur Saint-Clair lisait un livre à sa fille, âgée de 10 ans. Soudain, Gilda avisa un détail qui l'alerta. Contre la cheminée était posé une petite fourche destinée à déplacer les buches dans le foyer, lorsque le feu était allumé.

Aussitôt, Gilda se tourna vers la petite cheminée du salon et, avisant la même fourche, s'en empara et revint devant le cabinet de toilette.


Lucien, j'ai trouvé de quoi ouvrir la porte. Je vais essayer de la débloquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 0:53

La porte céda sous la pression du tisonnier....
En craquant, elle s'ouvrit sur un spectacle d'horreur qui resterait à jamais gravé dans la mémoire de la jeune femme...

Lucien était à quatre patte, sa chemise ouverte, les mains plaqués sur le visage....
Le plus frappant été que ses cheveux d'un noir foncé avaient viré au blanc en l'espace des quelques instants qui s'étaient écoulé et son visage avait vieilli de quarante ans...
Ses yeux d'un blanc vitreux et sans pupille tentaient vainement d'apercevoir quelque chose. Sa main momifié tâta à l'aveuglette, puis saisissant un morceau de rideau qui recouvrait la petite garde robe, il tenta de se remettre debout...
Son poids eu bientôt raison du tissu, qui emporta avec lui les flacons de parfum qui le surmontaient et Lucien s'effondra...

Une fumée bleutée s'échappa de sa bouche et une forme spectral, aux contours mal dessinés, sembla s'élever dans les airs...
On y reconnaissait grossièrement une forme humaine dont les jambes n'auraient pas été finies...
Le plus frappant était le visage de la Chose, parfaitement lisse, sans aucun orifice : ni yeux, ni nez, ni bouche...Pourtant, la créature laissait la desagréable impression d'observer Gilda et de s'approcher d'elle presque imperceptiblement...

Les bruits de pas provenant du salon eurent l'air de terrifier la créature...Faisant volte face elle plongea vers le miroir en poussant un hurlement effroyable et douloureux...
A peine eut elle touché la glace polie qu'elle disparut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 10:54

Un cri bouleversant s'échappa de la gorge de la jeune artiste lorsqu'elle vit Lucien Gard dans cet état. Mais que s'était-il passé ? Que lui était-il arrivé ? Que signifiait tout cela ?

Voyant cette chose bleutée s'échapper de la bouche de Lucien, Gilda plaqua sa main sur son visage, le dos plaqué au mur, les larmes au bord des yeux, pétrifiée.

Oui, cette chose... cette chose semblait l'observer. La jeune femme, haletante, manqua de s'évanouir à cause de la pression qu'exerçait son corcet sur sa poitrine. Elle ne fit que s'affaler sur le sol du cabinet de toilette en sanglotant à demi.

Enfin, le concierge et quelques voisins accoururent.


Sainte Mère de Dieu ! Que lui est-il arrivé ?

Je... je... je n'en sais rien, sanglota Gilda. Je... l'ai... trouvé comme ça.

Jésus Marie Joseph ! Il faut tout de suite l'emmener à l'hôpital ! Aidez-moi à le porter, dit un des voisins.

Aves le concierge, ils soulevèrent délicatement Lucien évanoui et sans forces, pour le porter jusqu'à l'hôpital le plus proche. Alors que la jeune peintre demeurait prostrée là sans pouvoir dire quoi que ce soit, l'une des domestiques lui dit :


Venez, mademoiselle, ne restez pas là. Faut pas rester là vous savez. Votre ami est parti à l'hôpital.

Gilda leva son regard embué sur elle et, ne sachant plus que faire, se leva brusquement, attrapa son porte-dessins et sortit du petit immeuble, sans savoir où elle allait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Ezéchiel

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 36
Date d'inscription : 11/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 11:39

La jeune femme sortait. Elle sentait la peur, elle sentait la douleur, elle sentait l'incompréhension...

La canne martela les pavés de la ruelle en provocant un écho inquiétant dans le silence de la nuit...
Dès que la jeune femme tourna, il sortit de l'ombre et lui saisit le poignet...
Son visage cireux ne portait aucune expression et seules ses curieuses lunettes fumés, dissimulant ses yeux, semblaient luir à la lumière de l'éclairage public....
Sa bouche s'ouvrit dans un rictus cruel....


- Vous les avez vu mademoiselle, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 13:52

Alors que Gilda courait dans la nuit profonde sans trop savoir où la dirigeait ses pas, elle sentit une main se saisir de son poignet et sa course être arrêtée. Elle sursauta face à l'aveugle et étouffa un cri.

Laissez-moi ! Laissez-moi !

Mais les mots de l'homme l'interpellèrent.

Vu qui ?

Sa voix était empreinte d'inquiétude et de frayeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Ezéchiel

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 36
Date d'inscription : 11/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 14:06

Le vagabond eu un rire étrange....

- Et bien...Eux...Ils peuvent prendre plusieurs formes et ont autant de visage que votre imagination peut en concevoir...Ils vivent à nos dépend et cherche à fuir l'Autre Monde...

Ezéchiel toussota et sourit

- Vous devez me prendre pour un fou n'est ce pas... Moi aussi, avant de les connaître je pensais cela...et vous aussi, vous aussi vous avez...un Don...J'ai tenté, moi aussi, j'ai tenté de fuir le mien...Tous les jours, les visions me hantaient, à n'importe quelle moment, j'ai même voulu en finir un certain nombre de fois...

L'homme ôta ses lunettes, decouvrant ses yeux sans pupilles

- On ne peut pas y échapper, mademoiselle St Clair...On ne peut pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 14:57

Un don ? quel don pouvait-elle bien avoir ? se demanda-t-elle en voyant l'aveugle ôter ses lunettes et lui dévoiler ses yeux vides.

Comment connaissez-vous mon nom ? Qui êtes-vous ? Et qu'est-ce que l'autre monde ?

Gilda avait une envie folle de s'enfuir, mais ses jambes semblaient échapper à tout ordre, comme si elle devait à tout pris écouter encore ce mendiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Ezéchiel

avatar

Nombre de messages : 26
Age : 36
Date d'inscription : 11/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 15:37

- Comment je le sais ?

Le mendiant sourit de toutes ses dents jaunâtres...

- Mais parce qu'Ils me l'ont dit...Votre secret vous, est là dedans...

Sa canne tapota doucement sur le carton à dessin de Gilda

- Vous ne vous êtes jamais sentie comme transposée, parfois, lorsque vous dessiniez... La scène que vous étiez en train de peindre ne vous a t'elle jamais parue...plus que saisissante ? Réflechissez...Pas même une fois ?

Le mendiant haussa les épaules et remit ses lunettes

- Le monde est un véritable gruyère vous savez....Une sorte de gigantesque couloir avec un nombre incalculable de porte. Parfois, lorsqu'il est temps, nous en empruntons une...parfois, elle s'ouvrent devant nous...Mais certains...forcent ces portes...Ceux qui ont voulu jouer avec le destin, ceux qui ont triché, ceux qui ont voulu repousser l'inévitable ou ceux qui se sont perdus en route...

Pendant des années, j'ai vécu dans l'innocence, sans les voir...mais au fond de moi, je le savais...Je voyais ce que les autres ne pouvaient pas voir...Les visions ont continué chaque jour,plus longue plus affreuses, je pouvais déterminer qui allaient mourir une heure avant au moins, j'ai vu où ils allaient, j'ai vu derrière les portes... J'ai voulu tout arrêter, m'en débarraser, j'ai même commis l'irreparable... Il désigna ses yeux sans vie, mais ils sont toujours derrière moi..Ils gémissent...Ils veulent que je les aide...Ils savent que je les vois et ils veulent de l'aide...

Visiblement surexcité, il posa sa main sur l'épaule de la jeune fille

- Plusieurs ont été contrariés, plusieurs errent en gémissant, et ils ne connaîtront pas de repos sans vous...Je le sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilda Saint-Clair

avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/07/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Crainte
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 18:34

Gilda avait écouté avec la plus grande attention, se remémorant au fil des mots de l'aveugle, de nombreux souvenirs, et ces sensations que ce qu'elle peignait était vrai ou se réalisait, comme la conférence de Josse et bien d'autres scènes... toutes ces choses qu'elle n'avait pas voulu croire.

Lorsqu'il posa sa main sur son épaule, elle recula.


Je ne sais rien faire à part peindre, se défendit-elle. Je ne vois pas comment je pourrais aider qui que ce soit.

Puis en y réfléchissant, elle demanda soudain.

Qu'est-il arrivé à mon ami, Lucien Gard ? Qu'est-ce que cette chose lui fait ? Il va s'en sortir ?

Elle était désemparée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmedievans.allgoo.us
Le passeur
Admin
avatar

Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   Ven 20 Juil - 19:03

L'homme secoua la tête d'un air triste...

- Ho, non, ma petite demoiselle...A l'heure actuelle l'âme de votre ami doit elle aussi faire partie de ces choses...C'est la source que vous devez trouvez la source....La dernière chose que vous pourriez faire pour lui...

Le mendiant s'enfonça ensuite dans la pénombre et hochant la tête...

- La source....

Quelques seconde après, il avait disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scenario I : Dans les rues de paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scenario I : Dans les rues de paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Dans les rues de Pré-Au-Lard
» Promenade dans les rues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: