Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au secours ! Je commence à jouer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Au secours ! Je commence à jouer...   Ven 10 Aoû - 13:34

Certains d'entre vous sont des habitués du jeu de rôle en ligne et n'auront vraisemblablement pas besoin de ce petit guide qui n'est somme toute qu'une suite de petits conseils.
Mais si vous vous sentez un peu perdu, alors peut être que la lecture de ce chapitre pourrait vous être utile.

Créer un personnage

La création d'un personnage, c'est à la fois le moment le plus intéressant et le plus important du jeu: il s'agit de créer un personnage de fiction que vous allez interpréter tout au long du jeu. Vous allez en suer, ça va être terrible, les maîtres de jeu vont vous mettre à rude épreuve, alors préparez vous bien.

Si vous n'avez pas d'idée précise, la première chose à faire, c'est de bien regarder l'univers dans lequel vous allez évoluer, histoire de se couler tout seul dans le monde : votre personnage correspondra à l'ambiance en place et à terme participera à cette ambiance.

Posez vous ensuite les questions suivantes :

- Quel genre de personnage j'aimerais incarner ? A mon avis, LA question primordiale. Inutile de jouer un personnage dans lequel vous n'êtes pas parfaitement à l'aise.

L'essence même du jeu de rôle, c'est de s'amuser en simulant des situations que l'on aimerait bien vivre ou d'expérimenter de nouvelles choses et de nouveaux points de vue. Votre personnage, ce n'est pas vous, il peut avoir des idées radicalement différentes des vôtres, être séducteur ou puer des pieds, le principal c'est qu'il vous amuse.
On ne tient pas 3 jours avec un personnage auquel on est peu attaché.

- Dur ton truc, j'arrive pas à avoir une idée précise...

Pas de panique ! Tout le monde n'est pas Emile Zola et les personnages les plus charismatiques se fabriquent au fur et à mesure.

En premier lieu, vous avez surement lu des livres, vu des films ou même vécu des choses qui vous ont mis en relation avec des personnages singuliers. Certains cotés de ces personnages vous ont plu particulièrement ? Vous trouvez que ce grand méchant de film était plus intéressant que ce jeune premier falot ? Vous adorez la façon d'être de ce héros de roman ? Vous enviez le sens de la réparti de celui ci ?

Pompez sans scrupule tous ces traits de caractères et tous ces historiques! De toute façon, tout à déjà été écrit disent certain...
Vous personnaliserez au fur et à mesure votre personnage tout seul.

Exemple : Un joueur a particulièrement aimé le personnage de Dark Vador dans Star War : sous des apparences implacables, il cache une grande fragilité et à conscience que ce qu'il fait n'est pas juste. Son personnage peut être d'apparence froide et méthodiques, amoral et sévère en temps ordinaire, toutefois face à certaines situation, il peut se révéler totalement différent et prompt à l'humanisme....

Ok, j'ai en gros deux trois idées, mais mon personnage ressemble pas encore à grand chose....

Vous avez des éléments en main, comme Frankestein des morceaux de cadavres...Reste l'étincelle de vie.
Commencez par l'aspect physique, plus vous serez précis, mieux on verra votre personnage se constituer : grand ? Petit ? Chauve ? Des signes distinctifs ? Imaginez que vous êtes au poste de police et qu'on vous demande une description. Si celle ci comporte des points particuliers vous pouvez mettre une cerise sur le gâteau en expliquant sa provenance.

Le joueur décide de faire un personnage robuste et roué. Il est habituellement sale, ses dents sont en mauvais état, ses cheveux gras et d'une couleur indéfinissable tendant vers le châtain. Il porte une cicatrice, elle a été faite par la morsure d'un couteau, alors qu'il avait 15 ans, et a bien failli lui couter la vie, en le laissant inconscient dans les rues de Londres. Lors de son coma, il a vu des choses étranges et la cicatrice le démange toujours légèrement lorsque quelque chose d'effroyable va se produire...

Voilà pour l'apparence physique, maintenant, il faut lui trouver une motivation...Qu'est ce qui intéresse ce brave personnage : l'accumulation de richesse ? De connaissances ? De conquêtes amoureuses ? La reconnaissance du public ? L'amour ? L'extermination massive des vampires arboricoles ? La vengeance ? Sans but précis, vous allez avoir du mal à forger un caractère à votre personnage, et il risque de devenir assez terne. Plus ses motivations sont vagues ou englobent de vastes domaines, plus vous aurez l'opportunité de détailler votre personnalité.

Notre héros est un voyou. Vu qu'il a manqué de tout durant son enfance, il considère l'accumulation de richesse comme un aboutissement, presque maladif, de la vie. Toutefois, quelque chose d'autre lui manque, mais il est incapable de définir quoi. Aussi se perd il dans des expériences parfois sordides ou fantasques pour trouver un but à sa vie : en fréquentant assidument les prostitués, en consommant de l'opium, tout en continuant d'accorder une importance capitale à la religion...

Votre personnage est fait, reste maintenant la touche finale : les défauts.
Un personnage sans défaut, c'est comme une crème brulée pas caramélisée : c'est mou et ça a moins de goût.
Trouvez lui quelques petits défauts, physique et/ou de caractère: est il susceptible ? Naïf ? Impulsif ? Menteur ? Prétentieux ? Paranoïaque ? A t'il une légère contrariété dans l'œil gauche ? Boite t'il ? Est il penché sur la boisson ?

Les défauts donnent du corps à votre personnage et sont toujours très sympa à jouer. On s'ennuie à parler avec le gendre idéal, qui ne s'énerve jamais et fait toujours ce qu'il est raisonnable de faire. Bondissez, surprenez, cabotinez et surtout AMUSEZ VOUS.

ALIVE ! IT'S ALIVE !

Ok, pas la peine de hurler non plus...


Dernière édition par Le passeur le Jeu 11 Sep - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Au secours ! Je commence à jouer...   Ven 10 Aoû - 18:44

Chapitre II : Les deux T..heu..Evoluer dans le jeu

Ouais, j'ai mon personnage, il est trop bien...Mais, heu, comment je joue ?

Le principe du jeu de rôle est double : d'une part (le coté le plus important) vous devez interpreter votre personnage, c'est à dire ici, que vous allez décrire ses actions comme bon vous semble, en accord avec ce que vous avez écrit avant, de la façon la plus logique possible.
C'est qu'on appelle le RP (Rôle play) ou encore l'Interpretation.
D'autre part, si vous êtes engagé dans un scenario, vous allez tenter de faire avancer la trame de l'histoire, de façon à ce que celui ci se déroule petit à petit comme dans une oeuvre de fiction de type roman ou film, à ceci près que la fin n'est pas décidée à l'avance: elle se dessine selon vos actions.
En fonction de la façon dont vous faites évoluer l'histoire, les Maîtres de Jeu vont vous donner de nouveaux indices et mettre en place de nouveaux évènements, jusqu'au dénouement final (pour résumer la mort ou la gloire...).

C'est gentil ça, mais comment je le fais évoluer moi, le scenario ?

Par le dialogue et la participation....
Un jeu de role demande, malheureusement pour les business men, une certaine régularité. Plus vous postez pour intéragir avec le décor planté par les MJ et plus vous discutez avec les autres joueurs, plus de petites informations vont être dévoilées et de nouvelles pistes vont vous être offertes, propices à de nouvelles situations.

Chaque personnage possède ses propres capacités : vous avez fait une fripouille ? Cette serrure ne devrait pas vous résister très longtemps...Vous êtes plutôt un lettré ? Vous devriez être le seul à essayer de traduire ces inscriptions en grec...

Essayez surtout de fonctionner au bon sens et à la logique : de toute évidence, vous n'attaqueriez pas une horde de zombies armé d'un pied de chaise...Votre personnage non plus...Plus la situation semblera crédible, meilleur sera le récit : mission accomplie, vous êtes un bon rôliste.

Et les pièges à éviter ?

Ils sont nombreux, jeune Padawan, mais jamais mortels et surtout ils se corrigent tout seul au bout d'un moment.
Tout d'abord, certains oublient parfois qu'il s'agit d'un jeu, et que si un autre joueur campe une personalité radicalement opposé, des étincelles peuvent survenir. Pas de panique ! Ce n'est pas parce que les deux persos sont ennemis dans le jeu que l'autre joueur vous déteste (parfois même au contraire). Réagissez comme votre personnage réagirait, pas comme vous le ferriez et encore moins comme si vous vous sentiez personellement insulté.

Deuxième point, ne prenez pas la place du maître de jeu : lorsque vous faîtes une action, décrivez seulement son but, jamais ô grand jamais son résultat, que ce soit un échec ou une réussite.Il est important qu'une entité neutre décide de cela pour éviter les debordements et surtout permettre à tout le monde de s'exprimer et de participer au scenario.

Troisième point (ou deuxième point prime), ne prenez pas non plus la place d'un joueur. Laissez lui l'opportunité de répondre différement de ce que vous pouviez avoir prévu.
Par exemple evitez ça : Jean entra dans la pièce où Hector était assis, un verre de scotch à la main. Furieux, il saisit son revolver et le pointa sur Hector, qui leva immédiatement le main en signe de réddition

Si vous étiez Hector, vous trouveriez peut être cela un peu intrusif, comme interprétation. Préférez lui une ouverture comme

Jean entra dans la pièce où Hector était assis, un verre de scotch à la main. Furieux il pointa son revolver sur celui ci en criant "Lève les mains ordure ! Je sais ce que tu as fais...."

Le joueur d'Hector à toute latitude d'agir à sa guise et votre RP reste interessant.

Quatrième point : restez logique ! Chaque être humain a ses limites : votre personnage aussi. C'est la rareté qui donne la valeur aux choses et la surenchère d'actes héroïques et de performances incroyables vont ternir votre personnage, qui deviendra un surhomme aussi falot qu'invincible.
De même, pliez vous au contexte exterieur : un mendiant aura peu de chance de pouvoir demander audience au Président d'un club select londonien, et on a pas accès aux archives de la police en demandant au commissariat de quartier...

Cinquième point : Adaptez votre expression à votre personnage, cela donnera une touche supplémentaire à son charme. Evitez l'argot d'aujourd'hui par exemple, qui n'avait pas cours à l'époque. Si vous interpretez un personnage de "bonne naissance" ou un des malandrins de White Chapel, votre registre de langage peut être radicalement différent. On ne demande pas non plus de faire du Shakespear, mais juste de faire un petit effort qui fera plaisir à tout le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Au secours ! Je commence à jouer...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quant au choix des acteurs pour jouer leurs personnages.
» CHATBOX DE SECOURS.
» Au secours, un monstre !
» Vous savez jouer à Tetris ???
» Trop un gros Chest pour jouer au tennis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Entrez en Acheron :: Votre personnage-
Sauter vers: