Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le parc Monceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Le parc Monceau   Mer 5 Sep - 23:57

L'ambiance paisible du grand Parc Monceau , boisé et vert, aux décors tantôt baroques et tantôt antique semble jouir d'un microclimat, tant l'air y semble pur et frais, malgré l'activité de la ville toute proche...
Franchissez le portail et vous vous aurez un aperçu du Jardin d'Eden et des parfums de la Nature




Dernière édition par le Jeu 6 Sep - 0:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Mer 5 Sep - 23:59

La foule se massait autours de l'animal qui piaffait et ruait dans chaque sens, face à l'homme gigantesque et hirsute...
Le cocher avait toutes les peines du monde à le stabiliser et la foule se massait autours avant de partir pour éviter de se prendre un mauvais coup...
Le passager avait quitté le fiacre sans payer, doublant la colère du conducteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vishalakshi



Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Le cercle de l'Eka
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite Santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 0:53

Confiante en sa destinée, Vishalakshi s’était laissé errer. Elle n’était pas de nature discrète, pourtant, cette ville, cet air, ces gens la forçait à progresser en rasant les murs.
Mais, alors que son baluchon lui revenait encore une fois dans les jambes, bousculé par un passant, elle eut une vision rafraîchissante. Une tache de verdure, emprisonnée par une clôture, certes, mais un bout de nature quand même.
Traversant en courant la rue, elle ne s’arrêta que lorsqu’elle touchât la grille, qui céda doucement sous la légère pression.
Vishalakshi sourit, et pris cela comme une invite, et s’engageât dans les allées du parc.

Là, entourée d’arbres, de fleurs, son pas se fit plus vif, plus sautillant. Et son sourire plus immense.
D’une main portée sans cesse à son front, elle saluait tout un chacun, heureuse.
Puis, cédant à une impulsion, elle se laissa tomber sur le rebord d’une petite fontaine en rocaille, encastrée tant et si bien dans une muraille pleine de lierre qu’on l’aurait dite née des arbres.
Au-dessus de Vishalakshi, la déesse aux Milles seins, vestige antique mangé de mousse, portait son ombre bienfaisante, comme une soeur embrassant sa sœur.

Au loin, Vishalakshi crut remarquer de l’agitation, incongrue en ce lieu. Elle eut un premier mouvement d’humeur, frappant d’un roseau fraîchement cueilli la surface de l’onde. Puis, vaincue par cette nouvelle source de curiosité, elle se passionnât pour ce qui se jouait devant elle.
Un homme face à un cheval.
Qui l’emporterait ?


Dernière édition par le Jeu 6 Sep - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asranum.forumactif.fr/index.htm
Sylvain Mache



Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Aucun
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 11:59

Les hommes devenaient fous à force de résider dans ces grandes villes contre-nature, mais apparemment, ils n'étaient pas les seuls! Les bêtes aussi étaient complètement dégénérées!

Comment expliquer, sinon, que ce cheval entrât dans une pareille crise sans aucune raison? Sylvain était garde forestier et s'occupait de tous les animaux des De Chalois, qui en avaient en nombre: écurie, chenil, fauconnerie, ainsi que tous leurs résidents, Sylvain les connaissait comme sa poche et n'avait jamais eu aucun mal à se faire respecter d'eux.

D'habitude, face à un tel comportement, il aurait saisit la bride de l'animal et l'aurait forcé à se calmer, force contre force, muscle contre muscle, homme contre bête.

Mais ce cheval n'était pas le sien d'une part, et semblait dans un état de panique intense d'autre part. Sylvain ne comprenait pas cette panique, et cela l'énervait. A sa frustration d'entrer dans un monde urbain qu'il ne connaissait pas venait s'ajouter celle de voir le monde qu'il connaissait se rebeller inexplicablement.

Il eut soudain envie de faire taire ce cheval quoi qu'il en coûte, de lui asséner un grand coup sur le crâne, de lui tordre le cou de ses mains nues...

...puis il regarda autour de lui. Les gens s'étaient arrêtés et regardaient le cheval d'un air surpris, mais de rares autres le regardaient lui, Sylvain, d'un air tout aussi curieux. Comme si cette petite foule ne savait pas lequel, de l'homme ou du cheval, était le fauteur de troubles, était celui à craindre.

Sylvain regarda par-dessus les badauds pour aperçevoir le paysage, celui d'un parc calme et serein, offrant au regard sa flore merveilleuse. Puis il leva les yeux et inspecta le ciel, prairie azure, seul repère fixe et inchangé de l'homme dépaysé.

Apaisé et détaché, il reporta son attention sur le cheval, se demandant comment il avait pu ressentir une telle haine envers cette pauvre bête. Celle-ci cessa de rouler follement des yeux, et cessa de s'agiter en tous sens.

Sylvain approcha à pas mesurés, tout son savoir et toute son expérience auprès des animaux à nouveau en lui, et posa son épaisse main sur la tête du cheval, tout en murmurant des paroles réconfortantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 13:16

Les yeux du cheval étaient fou...
Il craignait de voir l'homme s'approcher et brisa même son joug sous la violence du coup...
Il se précipita alors à toute alors sur Mache en vue de le pietiner, mais les reflexes de l'homme étaient rapides, incroyablement rapides pour dire vrai....
Son bras pasa autours du cou du cheval le contraignant à garder la tête basse et pour couronner le tout, le titan parvint à l'arrêter pratiquement au galop....Son visage devint cramoisi sous l'effort et ses muscles se tendirent..
La douceur de sa voix, contrastant avec son physique herculéen, commença à faire effet et bientôt l'animal ralentit, piaffa, puis s'arreta tout à fait, soumis....

La foule applaudit ce tour de force et le cocher descendit , un air hébété sur le visage :


- Nom de Marie ! C'est la première fois que je vois un truc comme ça ! Faites partie d'un cirque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain Mache



Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Aucun
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 13:23

La résistance du cheval avait été phénoménal, quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Tout en essuyant le sueur de son front, il se tourna vers le cocher.

"Pas d'un cirque, non, je m'y connaît simplement en chevaux. Et heureusement que j'étais là, cet animal aurait pu s'avérer dangereux sans personne pour le raisonner. Vous devriez faire vérifier l'état de ses fers ou la santé de sa bouche, une bête dressée ne s'excite pas ainsi sans raison."

Son action était passée pour un spectacle de rue auprès des badauds, et Sylvain, gêné, les regarda d'un air mauvais. Il n'avait pas l'habitude de voir tant de monde autour de lui, encore moins de voir leur attention portée sur lui.

Sans un mot de plus, il s'éloigna, espérant trouver rapidement un coin du parc assez calme pour se reposer. Son coeur battait à toute allure, et sa jambe le lançait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 13:38

La jeune indienne fût troublé à la vue de l'homme, trempée de sueurs qui venait d'arrêter le cheval...
En lui, elle sentait un conflit, un grand conflit...Un conflit bestial...Elle cru y percevoir l'oeuvre d'un Asura, retors et pervers, qui tentait de s'immiscer en lui...Une sentation qu'elle avait éprouvée autrefois, il y a bien longtemps, perdue aujourd'hui dans les limbes de sa mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vishalakshi



Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Le cercle de l'Eka
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite Santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Jeu 6 Sep - 14:06

Le cheval arrêté de manière magistrale, elle applaudit. Quelques personnes, trop prises par leurs occupations, ou faisant semblant de ne pas avoir vu la scène, tournèrent brièvement leur tête vers Vishalakshi.

Mais voilà que le vainqueur, dédaignant tous vivat que cette foule de toute façon trop blasée ne lui donnerait pas, s’éloignât.
Paresseusement, Vishalakshi laissa son regard errer autour d’elle, dans les jardinières. Mais pas de jasmin odorant, si utile pourtant pour couronner les héros.
Car un héros, en vérité, elle en voyait un.
Le menton dans sa main, elle souriait tout en laissant filer quelques paroles dans une langue participant du rauque et du sifflant.


-« Le temps des héros n’est pas révolu, car voilà qu’il me semble voir Bhima (1), enveloppé de sa gloire éternelle, frère heureux des Pandavas (2) ! »

Soudain, son cœur se serra. Il tirait, se gonflait, rappelait douloureusement à Vishalakshi son attachement à son corps.
Il tirait sur son âme.
Mais quelque chose en elle se réjouissait. Une joie enfantine, curieuse, comme enfin révélée. Elle prit place dans son esprit, comme une reine en exil reprenant son trône.
Et Vishalakshi l’accepta.


-« Si je dois être une râkshasas (3), au moins, je puis choisir mon rôle ! Hidimba ou Hidimbâ (4) ? Peu de chose les sépare. Une lettre plus appuyée. Et un cœur moins emplit de violence que l’autre. Alors, peut-être, la plus chantante. »

Son souffle s’arrêta. Elle venait de comprendre quelque chose. La souffrance ne venait pas d’elle. Il venait de l’homme.
Quelque chose lui dit qu’à présent, elle n’aurait plus à choisir.
Lui, si.
Bhima uni à Hidimba. Pas même le bon rakshasas.
Ses sourcils se froncèrent, et son sourire prit un pli amer. Ces choses là ne devaient jamais dépasser les frontières de son pays.
Pourtant, elles étaient là, soufflant leur venin, emprisonnant les êtres de leur corps d’épine.
Les héros ne devaient pas mourir.


Pas plus qu’elle n’aurait du mourir, elle ! Elle n’avait rien demandé ! Elle avait toujours été studieuse, appliqué, elle connaissait ses mantras, elle respectait les dieux ! Alors, pourquoi cette souffrance ? Pourquoi ce sang ? Pourquoi la tuait-on ? Et pourquoi cet effroi, devant ce sacrilège ? Elle n’était qu’une fille, elle ne devait pas être initiée, c’était défendu ! Défendu ! Défendu…

La respiration coupée, Vishalakshi tentait de reprendre son souffle envolé, la bouche grande ouverte, les mains crispées sur son visage.
Les Grands Yeux s’étaient entrouverts. Vers elle. Pas vers le monde. La sensation en était insupportable.
Pourtant, dans l’onde, son reflet lui renvoyât un sourire de contentement suprême.
Mahisha. Le tourmenteur. L’Asura polymorphe. Ici comme là-bas.






(1) Bhima est un des héros du Mahabharata, connu pour sa force légendaire.
(2) Les Pandavas sont une des familles ennemies
(3) Les râkshasas sont des créatures maléfiques qui vivaient dans les forêts, aux pouvoirs magiques très puissants.
(4) Hidimba et Hidimbâ sont deux râkshasas, frère et sœur, qui projettent de tuer Bhima.


Dernière édition par le Ven 7 Sep - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asranum.forumactif.fr/index.htm
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Ven 7 Sep - 12:32

Le ragard de Sylvain croisa celui de la jeune indienne exaltée à travers la foule...

Une partie des gens s'en éloignait, effrayé par son comportement étrange et ses paroles récitées dans une langue inconnue de tous...

Visiblement, elle aussi devait être perdue, à moins que la ville ne lui ait définitivement oté l'esprit...
A l'accoutrement de la jeune femme, Sylvain pu se remémorer avoir vu des gravures proche, dans le salon de son employeur...Elle venait vraisemblablement de loin et n'était pas une bohémienne comme la foule semblait le supposer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain Mache



Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Aucun
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Ven 7 Sep - 15:36

Sylvain marcha en direction de l'indienne. Certes pas pour lui parler, il avait déjà assez attiré l'attention comme ça, mais au contraire pour s'installer à l'abri de son aura: elle attirait facilement les regards des passants, et en même temps ceux-ci s'éloignaient, de peur peut-être d'être contaminés par cette étrangère et son attitude anormale.

Aussi le garde forestier avisa t'il un banc près de la jeune femme, assez proche d'elle pour qu'on ne prête attention qu'à l'étrangère, assez loin pour qu'on ne croit pas qu'ils se connaissaient.

Là, il serait au calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vishalakshi



Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Le cercle de l'Eka
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite Santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Lun 10 Sep - 23:53

Les Grands Yeux s'étaient refermés. Et cette fois-ci comme les autres, le temps qui suivait avait une saveur indéfinissable. Un lent sourire s'étalait sur les lèvres de Vishalakshi. Voilà que l'odeur d'herbe coupée s'était muée en une senteur lourde, embaumant le benjoin.
Les quelques marguerites résistantes encore aux assauts des enfants prenaient des airs de lotus. Et le vieux peuplier qui l'enserrait de son ombre changeât ses feuilles pour celles d'un pipal.
La langueur de ce temps tenait du passé.
Rien ne devait venir la troubler.
Et elle, elle était, au milieu, certes différente, mais à tout prendre sacrée.

Les mains serrées sur ses genoux collés, elle trônait, regardant sans sourciller les passants qui se détournaient d'elle. Effrayés ?
Un seul, pourtant, ne s'enfuit pas à sa vue.
Alors, d'un lent mouvement, elle lui adressa son sourire.

Les héros ne s'enfuient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asranum.forumactif.fr/index.htm
Sylvain Mache



Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Aucun
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Mar 11 Sep - 22:48

Sylvain était, pour la première fois depuis son arrivée à Paris, détendu. Mais pas complètement tranquille pour autant: les hommes et les bêtes de cette ville n'étaient pas comme ceux de sa chère campagne, et nulle excursion en forêt ne pourrait faire partie de son programme dans cette mare grisâtre de rues et de briques et de pavés.

Soudain, il se sentit observé.

Il se tourna légèrement, pour aperçevoir la drôle de femme qui l'observait en souriant. Il pensa tout d'abord qu'elle se payait sa tête, mais son air était trop innocent pour ça -autant que puisse l'être une étrangère.

Sylvain resta imperturbable mais lui rendit son regard, en fronçant légèrement ses épais sourcils d'un air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vishalakshi



Nombre de messages : 18
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Le cercle de l'Eka
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite Santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Mar 11 Sep - 23:21

Toute l’attention de Vishalakshi était restée bloquée sur l’homme à la force justement louée. Pourtant, à son amical sourire, il répondit par un plissement de sourcils.
Vishalakshi soupira, toujours souriante. Tout le monde voyait le mal partout par ici.

Alors, elle inclina la tête, en un signe de respect légèrement désinvolte. Et, sans quitter du regard l’homme, elle se décala de quelques centimètres sur le rebord de la fontaine.
Son flanc droit s’adossa à la pierre moussue du muret, et posa sa main gauche sur l’espace laissé libre, dans le soleil.

C’était une invitation. Elle n’en ferait pas plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asranum.forumactif.fr/index.htm
Sylvain Mache



Nombre de messages : 14
Age : 31
Date d'inscription : 02/09/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Aucun
Etat de frayeur: Détendu
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Mer 12 Sep - 11:17

Et puis quoi, encore?, pensa Sylvain.

Sa cuisse lui faisait mal, son coeur battait encore à toute allure suite à l'incident avec le cheval qui venait de se produire, et il avait déjà fait connaissance avec une personne inconnue aujourd'hui, ce qui était bien assez à son goût.

Il détourna son attention de la femme pour regarder l'horizon, tout en refaisant sa queue de cheval malmenée par son duel avec l'animal du même nom.

Puis un étrange sentiment le prit à la gorge. Plus qu'un sentiment, un manque, une oppression. Celle qu'un enfant ressent lorsqu'il se retrouve seul dans un endroit qu'il ne connaît pas et entouré d'inconnus. L'envie de fuir, de retourner chez soi, parmi les siens.

Sylvain n'avait jamais voyagé auparavant, il avait toujours vécu selon le même rythme, dans le même cadre, entouré des mêmes visages. Il se sentait soudain très seul et très vulnérable. Et évidemment, pas question de fuir, même si c'était tentant. Sa cuisse devait être soignée, et revenir chez les De Chalois ne servirait à rien.

Arrêtant là ses réflexions, il se leva péniblement de son banc et se dirigea bon gré mal gré vers l'indienne. Il s'assit près d'elle avec un grognement et expira longuement.


"Nouvelle à Paris?", dit-il de sa voix grave, d'un ton toutefois peu assuré. Il n'avait pas l'habitude d'aller vers les autres. Mais il avait besoin de compagnie, ne serait-ce que pour oublier un instant cette pesante solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parc Monceau   Aujourd'hui à 23:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc Monceau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Construction du Parc Quisqueya, version caribéenne de World Disney en Haïti
» Après le parc Borely { Chris
» Petit parc Londonien [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: