Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Morgue de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Lun 11 Fév - 19:59

Le malheureux greffier assista avec étonnement à un ballet de dentelle, d'article de coqueterie, de bric à brac, rythmé par un accent britannique à couper au couteau, qui laissait à présager que la femme ne comprenait pas la moitié d'un mot français....
Appliquant cette règle absurde qui fait penser aux gens que la barrière linguistique est une forme aigue de surdité et qu'en parlant plus fort, le problème de langue serait résolu, l'homme agita furieusement une plaquette portant son nom


- INSIGNE...IN-SI-GNE...

Devant l'air d'incompréhension de l'anglaise, il secoua la tête

- Bon...Nous n'arriverons nulle part ainsi...Je vais vous laisser rentrer dans le bureau d'un des responsables et vous verrez avec lui...Suivez moi...

Il quitta son petit guichet de bois et saisit un trousseau de clé...
Clopinant à travers la chambre froide, dont le seul bruit perceptible était celui des grands robinets de marbre et l'écho de ses pas, il déverouilla une porte de chêne...
La grande salle n'avait rien d'une salle de fête et une dizaine de corps recouvert d'un drap, leur portefeuille ouverts au niveau de leurs pieds lorsqu'ils possédaient une identité, attendaient d'être examinés par un personel visiblement absent..


- C'EST LA...AT-TEN-DEZ épela le greffier d'une voix malaimable

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderlyne



Nombre de messages : 19
Age : 50
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Sueurs froides
Santé physique: Parfaite sante

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mar 12 Fév - 19:02

Fichu planton !
Est ce qu'il me prenait pour une sourde ou une idiote ?
En tous cas, son esprit tatillon ne m'arrangeait pas.
Je pris tout mon temps pour ranger soigneusement ce que j'avais sorti, pièces par pièces, puis reprenant ma canne, je clopinais derrière lui au travers de la lugubre salle.
Ca n'était sans doute pas une bonne idée.
J'avais pendant un instant été tentée de feindre la colère pour partir, mais finalement la curiosité avait été plus forte.

Les tables étaient alignées les unes à côté des autres, certaines occupées, et d'autres disponibles.
Des pieds nus ou chaussés en sortaient, trace de vie dérisoire et risible.

Le spectacle était effrayant. J'espérai ne jamais me retrouver ainsi, orteils vers le ciel attendant mon éternité sous un drap malpropre.
J'avais déjà vu des morts, propres, bien coiffés et apaissés, reposant les bras croisés sur la poitrine, entourés des leurs et dans un lit confortable. On pouvait ainsi penser qu'ils dormaient et allaient se réveiller.

Ceux là étaient froids, ils paraissaient impersonnels et sans histoires.
Je frissonnais en entendant mon garde !

Attendre ici ! Toute seule au milieu des cadavres !
Je serrai les dents en le voyant frapper et disparaitre.
Priant pour que l'attente ne dure pas trop, j'observais. Les noms sous les pieds attirèrent irrésistiblement mon attention.
La peur céda la place à la curiosité, et je me mis à déambuler entre les rangées déchiffrant les noms, les adresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 13 Fév - 17:18

Furetant au gré du hasard, un point pourtant frappa immédiatement l'esprit de l'anglaise : sur la totalité des "arrivées" les plus récentes, trois se trouvait être des femmes d'une vingtaine d'années dont le corps avait été retrouvé aux environs de la place Saint Michel...

Le pas trainant du greffier vint troubler ses reflexions.


- L'un des directeur veut bien vous recevoir, ajouta t'il en indiquand la porte qu'il venait d'ouvrir.

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderlyne



Nombre de messages : 19
Age : 50
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Sueurs froides
Santé physique: Parfaite sante

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Jeu 14 Fév - 20:02

Hélas, je n'eu pas trop le temps de fureter, ni de prendre des notes.
Curieuse concentration de cadavres dans le même secteur géographique.
Ma carte de Paris m'aurait surement été utile, mais pas le temps de la sortir pour regarder ça de plus près.
Je notais l'idée dans ma tête,me souvenant d'une histoire où un meurtrier laissait ses victimes dans un secteur précis, selon le schéma d'un pentacle.

Pour le moment toutefois, j'avais des soucis plus urgents.
Il fallait que je trouve une histoire convaincante pour un directeur, et non plus pour un simple planton..
Respirant un grand coup et cherchant l'inspiration, je suivis le gardien qui m'introduisit dans un triste bureau. Une fenêtre haute et étroite laissait passer la grisaille parisienne. Au mur un papier peint jaune pâle essayait d'apporter quelque joie dans la pièce, mais il ne suffisait pas.
Un bureau métallique, des classeurs en bois sombres 2 chaises droites et un fauteuil complétait l'ameublement.
Sans attendre d'y être invitée, je me précipitais sur une des chaises. Ma cheville me faisait souffrir le martyr malgré la dose de laudanum que j'avais prise avant de sortir.


- Oh.. Good afternoo Sir.
Excuisez moâ, but my cheville est blessée et yé besoin d'une siège ..

Reprenant contenance, j'arrangeais mes jupons autour de moi, les lissant avec affectation et attention, attendant d'entendre le planton refermer la porte derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Ven 15 Fév - 20:03

- Je vous en prie Madame, fit le barbu d'un air bonace en se dirigeant vers elle pour lui serrer la main ne vous levez pas...Jean du Faouët, co-directeur de cet endroit peu fréquentable...

Il se rassit à son bureau et croisa les mains, sans quitter son sourire

- Maintenant dites moi, madame, le motif de votre visite. Cela fera maintenant dix ans que je collabore avec les forces de l'ordre et je n'ai encore jamais vu de femme inspecteur, qui plus est, qui viennent ici sans aucun mandat, ni plaque, ni recommandation et semble t'il sans aucune notion de langue....
Alors si vous le voulez bien, nous allons cessez la comédie et parler franchement voulez vous ?

Sa voix ne denotait aucune colère, mais un amusement à peine dissimulé...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderlyne



Nombre de messages : 19
Age : 50
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Sueurs froides
Santé physique: Parfaite sante

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Ven 15 Fév - 20:52

Démasquée..
Voilà le premier mot qui me vient à l'esprit quand je croisais son regard amusé.
Bon, j'avais encore des progrès à faire en comédie. Il faudrait quand même qu'un jour les policiers anglais pensent à engager quelques femmes.

En souriant, je pris la main tendue et la secouait vigoureusement. Ca au moins c'était une vraie poignée de main à l'anglaise.

Avec soin, je disposais mes jupes autour de moi et je posais mon lourd sac sur le sol. Puis je décidais de jouer franc-jeu.
Après tout, sous des airs plutôt bon enfant, il avait l'air perspicaces et peut être comprendrait il que je voulais juste aider l'enquête à progresser.

Je laissais tomber mon accent minable. Quelques années de collège en Suisse m'avait dotée d'un accent léger, à peine perceptible.


- Tout d'abord Monsieur le directeur, merci de me recevoir.
Effectivement, vous m'avez percée à jour, je ne travaille pas officiellement pour Scotland Yard. Ce qui est vrai par contre c'est que je leur donne occasionnellement un coup de main pour des enquêtes difficiles ou qui sortent de l'ordinaire.
Je fais actuellement un séjour d'agrément à Paris, et je suis tombée, par hasard, sur une série de meurtres. Vous ètes sans doute au courant.
Aussi, ma curiosité étant piquée au vif, j'aimerai vous aider dans vos recherches.
J'ai déjà vu des cas semblables de criminels qui tuent en série.

Le regardant droit dans les yeux, j'espérais avoir été convaincante. Je rajoutais pour faire bonne mesure.


- L'inspecteur Duncan de Scotland Yard se portera certainement garant. Il me connait bien. Envoyez lui un cable si vous souhaitez vérifier ? Je peux vraiment vous aider, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Lun 18 Fév - 12:45

Le co-directeur secoua la tête avec incrédulité...

- Je me demande ce qui peut pousser une femme a s'interesser à ce genre de chose morbide...Enfin passons.
Ecoutez, je vais intercéder en votre faveur, une fois seulement et pas question que vous en parliez à qui que ce soit.
Chapier et Moreau sont efficaces mais ils manquent singulièrement d'imagination à mon avis.
Suivez moi...

Du Faouet se leva et circula à travers les cadavres, puis, s'arrêta brusquement devant un des "lits" de marbre

- Attention...C'est assez dur.

Il découvrit le corps. Il s'agissait vraisemblablement d'une jeune femme, d'une vingtaine d'années tout au plus, à la plastique parfaite, si l'on omettait evidement son visage, complètement déchiré comme ces écorchés des planches d'anatomie que l'on trouve parfois dans les universités de science naturelle.

- Mathilde Urbain, 21 ans, actrice. Retrouvée il y a trois jour, rue Saint Severin...Paris VIe arrondissement.

Du Faouet passa à l'autre lit : le même spectacle s'offrit aux yeux d'Elderlyne

- Béatrice Fringeot, 23 ans, actrice. Quatre jours, Passage de Cluny. Paris VIe...
Je vous épargne le reste : des enfants, à peine sorties de leurs campagnes pour jouer les actrices dans les cabarets, la vie devant elles et toutes dans le VIe.
Sur un des corps, on a retrouvé ceci.

Le directeur de la morgue ouvrit une petite boite et en tira quelque chose à l'aide d'une petite pince. Il s'agissait d'une griffe, très longue et très courbée, tachée de sang...

- Une griffe, dont on ne connait pas l'origine et que l'on a pas reussit à analyser. Mais à mon avis, la théorie de l'animal sanguinaire est un gabegie...
Un animal ne s'en prend pas systèmatiquement à des actrices et à chaque fois dans le VI arrondissement...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderlyne



Nombre de messages : 19
Age : 50
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Sueurs froides
Santé physique: Parfaite sante

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Jeu 21 Fév - 11:13

Je ne m'étais pas trompée sur son compte. Cet homme était intelligent et audacieux. Je savais qu'il risquait la révocation si je parlais de ce qu'il me dévoilait, mais il en prenait le risque, par soucis de faire avancer les choses.
Je hochais simplement la tête pour sceller mon silence.
Jamais je ne dévoilerai par qui j'avais obtenu des informations.

Il m'entraina entre les tables de la morgue.
Danse macabre et sanglante au milieu des linceuls et des cadavres défigurés.

Je m'attendais à ce que j'allais voir cette fois. Ca n'était pas comme à l'hôpital où la surprise m'avait clouée sur place.
Fermement, je le suivais, s'efforçant à conserver le légendaire flegme britannique.
Finalement, je me demandais ce qui était le plus pénible à supporter. La nudité des corps ainsi révélée, sans respect, sans honte ou les horribles mutilations que ces filles ou femmes avaient subies.
Mon éducation avait fait des corps nus un tabou absolu. Les jeunes filles du pensionnat se couvraient en permanence, même pour prendre leurs bains. Ici, l'anatomie féminine était exposée sans aucun voile, devant un homme qui ne semblait pas s'en émouvoir d'ailleurs.
Etait ce ça la mort ? Une perte totale et impuissante de sa dignité ?
Revenant a des considérations plus immédiates, je me penchais malgré ça sur le premier cadavre et l'examinait avec soin.
Seul le visage était marqué.
Comment un être humain pouvait-il faire des choses pareilles ?
Pourquoi s'en prendre uniquement aux visages ?

Je me forçais à examiner les détails. La taille des coupures, leur aspect régulier sur la peau si blanche, leur orientation. J'essayais de reconstituer la scène, d'imaginer avec effroi les derniers instants de cette pauvre victime.
Le meurtrier devait l'avoir jetée à terre. Les marques visibles semblaient aller du haut du visage vers le bas. Il devait donc la surplomber, sans doute l'immobiliser avec le poids de son corps.
Les yeux étaient ouverts, comme incapables de se fermer après avoir vécu de tels tourments.
Détachant mon attention du visage meurtri, je pris le temps d'examiner le reste du corps.
Le cou semblait indemne, elle n'avait pas été étranglée.
Quelques ecchymoses sur les épaules et la poitrine, sans doute dues au fait qu'elle avait été plaquée sur le sol.
Ses bras portaient quelques griffures, elle avait di se défendre.
Je regardais soigneusement ses mains, et ses ongles, mais elles avaient été déjà scrupuleusement nettoyées.
Ma pudeur m'interdisait de continuer plus avant l'examen du corps. Je poserai la question. Ca serait suffisant.
Avec respect, je rabattis le drap sur le premier corps et malgré mon dégout, je m'approchais du second.
Les mêmes constatations, la même façon d'opérer.
Aucun doute, c'était bien le même tueur.

Déjà les questions se bousculaient.


-Pourquoi des femmes ?
-Pourquoi uniquement des actrices ?
-Pourquoi étaient-elles toutes jeunes ?
-Pourquoi le VIe arrondissement ? Le chiffre en lui même avait il une signification, ou était ce lié à la géographie uniquement ?
-Pourquoi cet acharnement sur les visages ? Qu'est ce que le meurtrier cherchait à effacer ainsi ? Un amour déçu ? Une enfance marquée ?
-Pourquoi une telle bestialité ?

J'examinais avec soin la griffe que me présentait Monsieur du Faouët.
Le sang séché était impressionnant, mais ça n'est pas ce qui retient mon attention.
Je scrutais d'avantage la base de la griffe.
Visiblement, elle n'avait pas été arrachée à la patte d'un quelconque fauve. Elle avait été tranchée nette, par un objet précis et coupant. Celui qui l'avait perdue ne l'avait donc pas dans sa chair.
Sa forme recourbée évoquait un fauve dans mon esprit. La corne était en bon état. Brillante aux endroits où le sang ne la maculait pas, elle n'avait pas encore perdu son éclat. Il y avait peu de temps qu'elle avait été séparée de sa racine.
Un zoo, un cirque... où peut-on trouver des fauves ou des animaux exotiques à Paris. Un ours peut être, mais la griffe serait moins ronde dans ce cas, et sans doute plus usée à son extrémité.

Finalement, je relevais la tête et jetais un dernier coup d'oeil sur la salle.


- Monsieur le directeur, merci..
Cette visite a été des plus... instructives.

Je décidais une fois de plus de lui faire confiance, et je lui confiais mes premières conclusions, à chaud, au milieu des cadavres et de la puanteur de la salle, ça n'était pas chose facile,mais je lui devais bien ça.

- D'après moi, effectivement il ne s'agit pas là d'une bête mais bien d'un homme.
Probablement quelqu'un qui souffre d'un trouble profond. Avez vous entendu parler d'un docteur autrichien, le docteur Freud ?
Il prétend que nos blessures les plus profondes viennent de notre petite enfance et que tout est lié à notre mère. Je n'ai pas connu la mienne, mais le fait que toutes ces victimes soient des femmes...
Je suppose que vous avez déjà cherché dans le secteur la possibilité d'avoir un aliéné échappé de St Anne ?
En tous cas, même si j'ignore d'où provient cette griffe, une chose est évidente. On l'a coupée avec soin, sur un animal vivant ou mort depuis peu.
Y-a-t-il des fauves dans le VIe ? Un zoo ? La visite d'un cirque ?

Vous dites que ces femmes étaient toutes des actrices, et elles semblent jeunes. Ont-elles un lien commun ? Un endroit où elles auraient toutes pu travailler, à des périodes peut être différentes et même sans le savoir ?

Brusquement, ma cheville se rappela à mon bon souvenir. Grimaçant, je me hissait sur une table libre pour m'y assoir et soulager la douleur quelques instants. Odeurs, ambiance et douleur, tout semblait se liguer pour m'empêcher de réfléchir. J'avais la fâcheuse impression de passer à côté de quelque chose d'important. Intuition peut être... sensibilité excessive due à la présence de la mort autour de moi....

- Dites moi, une dernière question. Ces femmes, est ce qu'elles ont été... enfin, je veux dire.. a-t-on abusé d'elles à votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Jeu 21 Fév - 11:52

Du Faouet secoua la tête...

- Nul cirque aux alentours, j'en ai bien peur...Et de toute les manière en tel cas, nul doute que les propriétaires nous aurez prevenu.. Enfin, pour...ce à quoi vous voulez venir, non, elles n'ont subit aucune violence de type sexuel, du moins, aucune qu'elle n'aurait refusé je pense, au moins pour l'une d'entre elle...

Pour le reste, je suis docteur, pas enquêteur et je n'ai pas le dossier en main. Pour le reste, le VIe regorge de theâtre et de lieux de spectacle, l'affaire n'est pas mince, mais je crois que Moreau avait parlé de l'un d'entre eux : le Cleonte je crois.
Vous savez je suis plus amateur de musique que de theâtre.

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderlyne



Nombre de messages : 19
Age : 50
Date d'inscription : 18/01/2008

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Sueurs froides
Santé physique: Parfaite sante

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mar 11 Mar - 18:55

Je fronçais les sourcils.
Au moins pour l'une d'entre elle ? Avait elle offert un dernier plaisir à son meurtrier, en plus de sa vie.
Ma pudeur m'interdit pourtant de poser la question.
Mais peut être le connaissait elle alors?

Dans un coin de son esprit, je notais.. Le Cléonte...
Parfait, j'irai y faire un tour, mais pour le moment, j'avais suffisement abusé de la patience de mon interlocuteur et ma cheville me faisait souffrir.

J'avais besoin de rentrer à l'hôtel, de remettre de l'ordre dans mes idées, d'oublier l'odeur entêtante de la morgue, la vue des cadavres et de reprendre une dose de Laudanum.

J'acquiesçais et je m'apprêtais à prendre congés.

- La musique oui, je vous comprends.
J'avoue avoir un faible pour les opéras et pour Mozart. Assez peu pour ces opérettes modernes.

Et bien... Monsieur, je pense que je vous ai suffisement dérangé pour le moment.
Merci beaucoup de votre aide précieuse.
Si j'apprends quelque chose, je vous en ferai part. Je vais continuer mon enquête à présent.

J'esquissais une révérence, avant que ma cheville ne me rappelle à l'ordre.


- Je crois que je retrouverai la sortie, ne vous dérangez pas d'avantage.

M'efforçant à sourire, je repris en clopinant le chemin de la porte, espérant ne rien avoir oublié dans les informations fournies par ce fonctionnaire zélé.


[HRP : Désolée pour le délais. Impossible d'accéder au site pendant plusieurs jours... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris



Nombre de messages : 107
Age : 30
Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: ¤ Détendue ¤
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Dim 13 Avr - 19:48

Bon, iris savait que le corps de Mathy se trouvait a la morgue. Il fallait qu'elle ne le vois avant que des gens trop curieux gâche ce qu'il y avait a voir. Mais il se faisait tard. Autant il est assez facile de rentrer dans un théâtre a la nuit tombée, autant rentrer dans une morgue serait plus difficile.

Elle décida donc de retourner finir sa nuit au Cabaret. Elle en profita aussi pour annoncer la triste nouvelle aux gérants.
[HRP]Je ferais un petit post quand j'aurais un peu de temps dans le topic du cabaret

Le lendemain matin, elle arriva en face de l'imposant bâtiment. Elle s'avança vers le planton qui se trouvait en face de la porte.

Elle pris une mine aussi triste quelle le pouvait :


"Bon... Bonjour... Je suis Iris... On... On... m'a dis que ma soeur avait été... amenée ici... Mon dieux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rayan.mercury.free.fr/
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Lun 14 Avr - 11:53

Comme à son habitude, le greffier avait dans le regard autant de compassion qu'un morceau de glace.
Il leva le nez, renifla d'un air suspicieux et fort de son dernier echec ajouta sans tact...


- Devez bien avoir une convocation, mademoiselle...De la Sureté publique bien sûr...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iris



Nombre de messages : 107
Age : 30
Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: ¤ Détendue ¤
Santé physique: Parfaite santé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Dim 20 Avr - 12:54

"Mais... Mais... Ma sœur est morte il y a deux nuit... Personne ne m'a prévenue... C'est... c'est... le théâtre ou elle travaillait qui m'a dis qu'elle était... mor... morte...

Ou voulez vous que j'obtienne cette convocation avant que vous ne fassiez je ne sais quoi avec sont corps ???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rayan.mercury.free.fr/
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 23 Avr - 1:18

Le greffier soupira....puis ouvrit son registre.
Après tout, ça n'avait rien d'illégal et puis il n'était pas à ça près.


- Comment s'appelle t'elle ?

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mar 3 Mar - 1:55

A l'intérieur du bâtiment, il était possible d'entendre les cisailles affûtées du chirurgien travailler la chair, tandis que les robinets gouttaient régulièrement dans les grandes bassines de marbre.
S'essuyant le visage, il posa ses instruments à coté de l'un des corps sans vie....


- Je ne comprends pas murmura t-il pour lui même

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Cramer



Nombre de messages : 241
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aucun
Santé physique: Blessé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 3:37

Toquant à la porte, Lucius prit alors son plus grand sourire avant d'attendre qu'on lui ouvre. Pendant cette attente, il changea de forme, devenant méconnaissable. Une horrible cicatrice sur la figure, un regard caché sous ses lunettes noire et un chapeau bas de gamme.

"Kerberos, attends moi ici, je n'en ai pas pour bien longtemps"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 3:47

Clopinant péniblement vers la porte, le chirurgien essuya ses mains maculées de sang sur sa blouse et ouvrit le battant...
Il fixa de son visage maigre et pâle le nouvel arrivant, avec une indifférence glacée....


- C'est à quel sujet ?

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Cramer



Nombre de messages : 241
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aucun
Santé physique: Blessé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 13:33

Le regard baissé la voix de Lucius changea totalement alors qu'il répondait d'une voix sombre :

"Je suis là pour identifier le corps de monsieur Martel"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 14:10

Le chirurgien grogna et regarda à droite et à gauche de Cramer...

- A cette heure ? Et sans agent ? Le greffier n'est pas là de toutes les manières. Revenez demain....L'ouverture publique se fait à 6 heures....

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Cramer



Nombre de messages : 241
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aucun
Santé physique: Blessé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 14:24

"Je suis venu dès que j'ai appris la mort de mon maitre, je suis venu ici le plus vite possible. Comprenez moi docteur, mon maitre, Monsieur Martel avait des affaires très importante en cours et il est impératif pour ses héritiers de savoir s'il s'agit d'un meurtre ou non"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 14:32

Le chirurgien écouta l'homme puis haussa les épaules...

- Ecoutez, que vous identifiez l'homme maintenant sans la présence d'un greffier n'aura aucune incidence juridique et sans la présence d'un agent, je ne peux pas me risquer à faire entrer n'importe qui sous n'importe quel pretexte...
Je suppose que toutes les affaires peuvent attendre six heures...
Bonne nuit, Monsieur.

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Cramer



Nombre de messages : 241
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aucun
Santé physique: Blessé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 14:52

Avant que le médecin ne ferme la porte je la bloque et entre de force en lui mettant la main sur la bouche pour éviter qu'il fasse du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 15:12

Le médecin, surprit, n'eût pas le temps d'esquisser le moindre geste...
Les deux hommes pénétrèrent doucement dans la pièce, tandis que le chirurgien, paniqué, avait cessé de se débattre...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius Cramer



Nombre de messages : 241
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aucun
Santé physique: Blessé

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Mer 4 Mar - 18:12

D'une voix monotone et toujours aussi sombre, Lucius chuchote à l'oreille du médecin :

"J'ai besoin de savoir comme est mort Monsieur Martel alors vous allez aller en salle d'autopsie et me dire ce que je veux savoir. Il ne vous sera fait aucun mal tant que vous gardez votre sang froid et que vous ne faites pas de betise"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Jeu 5 Mar - 1:54

Sous le regard de braise de Cramer, le chirurgien tremblotant souleva le drap qu'il avait posé sur le corps de Martel....Il sortit le petit classeur relatant son arrivée, marqué d'une triviale étiquelle "Connu"

- L'homme devait avoir une cinquantaine d'année...Il n'avait pas de problème de santé majeurs, ne buvait probablement pas...Son crâne est en parfait état...

La conscience professionnelle et la curiosité avait finit par venir à bout de la terreur que lui inspirait l'homme à coté de lui. Il sortit son trépan et entreprit de décoller la calotte crânienne....

- Le cerveau est en bon état...Rien à signaler de ce coté-ci.

Libérant le thorax d'un coup sec de scie à os, il continua l'examen qu'il avait laissé de coté lorsque Cramer avait frappé

- C'est ici que je ne comprends pas. Les poumons ont complètement éclaté de l'intérieur. Comme s'ils s'étaient gonflé de liquide...Exactement comme ceux d'un noyé qui aurait respiré son poids en eau....Il a probablement suffoqué progressivement puis complètement comprimé a du mourir étouffé....Je ne comprends pas ce qui a pu provoquer ça...Mais personne n'a pu lui mettre une grosse quantité d'eau dans la bouche de cette manière....même sciemment. Tout serait retombé dans l'estomac si on l'avait forcé à boire et son ventre aurait été gonflé...
Vraiment, je ne comprends pas...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Morgue de Paris   Aujourd'hui à 23:20

Revenir en haut Aller en bas
 
La Morgue de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)
» Notre Dame de Paris
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: