Acheron

Pénétrez dans le monde obscur de l'Acheron
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
F. Valentin



Nombre de messages : 201
Age : 28
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aliéné provisoire
Santé physique: parfaite santé

MessageSujet: Re: L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris   Mer 18 Mar - 18:55

Epuisé, François ferma les yeux et tenta de dormir. Mais la version simpliste des fait donnée par la bonne soeur ne parvenait absolument pas a le convaincre. Tout en portant machinalement la main a sa blessure, il essaya, sans y parvenir, de se représenter le visage de la femme de brume.
Il se rappelait a présent le contact de sa peau, le son de sa voix douce qui coulait mélodieusement a son oreille, mais son image semblait fuir sa mémoire. Seule la chevelure brune demeurait.

Laissant vagabonder son esprit, un poème remontant a sa lointaine enfance au Caire refit surface après des années d'oubli :

"La nymphe souterraine qui réside parmi les gemmes sans soleil et les joyaux cachés - la Dame de la Pyramide. Nitocris. Menka Rê"

Enfant, cette légende que se racontaient les autochtones lui avait inspiré d'affreux cauchemars. Une reine d'Egypte, qui pour venger son époux assassiné, avait convié tous ceux qu'elle savait impliqués dans le meurtre, sous couvert de paix et de miséricorde, a un grand banquet dans une demeure qu'elle avait fait ériger spécialement pour l'occasion. Lorsque la fête battait son plein, elle fit ouvrir les vannes d'un canal du Nil, creusé en une nuit, pour la construction duquel des centaines d'esclaves périrent, qui inonda la demeure de fête et noya tous ses occupants. On racontait que son forfait accompli, elle se donna la mort, mais sa rage meurtrière et vengeresse lui survécut au point que durant des siècles on sacrifia des humains pour assouvir sa soif de sang, en les forçant a descendre dans son tombeau, le plus profond qui eut jamais été bâti.

Bien sur, il ne s'agissait que d'une légende, et jamais on n'avait retrouvé ledit tombeau. Mais François ne savait plus que croire. Son aventure de la nuit passée lui ouvrait soudainement les portes d'un abime insondable, un monde secret fait de ténèbres profondes et de froides horreurs insoupçonnées. En se retournant dans son lit, François sut qu'un cap de sa vie venait d'être franchi : dorénavant, jamais plus il ne pourrait dormir tranquille ni ressentir d'insouciance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le passeur
Admin


Nombre de messages : 1589
Date d'inscription : 29/06/2007

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance: Maitre du jeu
Etat de frayeur: Aliéné profond
Santé physique: Immortel

MessageSujet: Re: L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris   Mer 18 Mar - 20:17

La nuit de François fût entrecoupé de rêves étrange...
La femme apparaissait, tantôt l'air implorant, tantôt l'air tentateur, son visage n'était jamais véritablement le même, ni jamais véritablement différent.
Elle l'appelait.

Lorsqu'il se redressa à nouveau, il eût l'illusion de voir une silhouette blanche collée contre la fenêtre, disparaître à nouveau dans la nuit, à moins que ce ne fussent les rideaux, poussés par le vent...
Ses rêves le transportèrent à nouveau en Égypte, sur les bords hypnotiques du désert, puis il sombra dans un profond sommeil, dont il ne fût tiré qu'à l'heure de la prière matinale des sœurs, vers 6h du matin...

_________________
Un forum pour les gouverner tous
Un forum pour les trouver.
Un forum pour les amener tous et dans le Web les lier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F. Valentin



Nombre de messages : 201
Age : 28
Date d'inscription : 15/03/2009

Feuille de personnage
Cercle d'appartenance:
Etat de frayeur: Aliéné provisoire
Santé physique: parfaite santé

MessageSujet: Re: L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris   Mer 18 Mar - 20:25

François s'éveilla après un sommeil difficile. La prière des sœurs mêlé au lever du soleil qui faisait péniblement percer ses rayons a travers l'épaisse nappe de nuage lui firent une sensation étrange : en opposition totale avec la nuit et ses effrayants mystères.

Il décida de se lever sans attendre et de fausser compagnie aux bonnes sœurs. Il n'avait pas la moindre envie de croupir dans l'hôpital.
Il s'habilla prestement et ouvrit la porte de sa chambre pour se faufiler dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hôtel-Dieu, hôpital de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Meilleur Dubsmash à Hôpital De Paris !!
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Le salon du chocolat à Paris
» Lucky mâle type Beagle (paris)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Acheron :: Pouce ! On fait une pause ? :: Archive-
Sauter vers: